Sondage désastreux pour le travail - Norway Today - 3

Sept mois seulement avant les élections, le parti travailliste plonge de 5,5 points de pourcentage dans le sondage Dagens Næringsliv de février.

– Ce n’est pas un sondage particulièrement bon, sous-estime le secrétaire du Parti travailliste Kjersti Stenseng.
Le sondage, mené par Sentio, montre que le Parti travailliste a le soutien de 30,2 pour cent des électeurs

Il est inférieur aux résultats des élections de 2013 – un résultat qui s’est terminé avec le départ du parti des bureaux du gouvernement.

Découvrez un magnifique Fjord

Stenseng n’admettra pas que le parti travailliste a apporté des changements majeurs dans des cas individuels tels que les fusions municipales et une position clairement pro-UE.

Allez voir les Baleines en Catamaran

– Nous restons fermement attachés à notre message et continuerons de défendre nos principales questions avant les élections, a déclaré Stenseng.

Parti des agriculteurs (SP)-croissance

La maigre joie des travaillistes est la croissance du Parti coopérant, Senterpartiet (SP). Cela a augmenté leur base électorale de 2,1 points de pourcentage pour attirer plus de 11 pour cent des électeurs.

– Les gens voient que la raison de la croissance de la foresterie et de la pêche, par exemple, n’est pas liée à l’élaboration des politiques gouvernementales, mais plutôt aux taux de change et au prix du pétrole, explique le chef du Parti Trygve Slagsvold Vedum.

– Les gens sont provoqués lorsque le Premier ministre s’attribue le mérite de quelque chose sur lequel ils n’ont aucun contrôle, dit Vedum, qui pense que cela fait partie de la raison de l’augmentation du soutien.

Majorité non socialiste

Le SP gagne des électeurs au détriment des électeurs travaillistes et conservateurs, mais les conservateurs sont toujours en hausse de 0,9 point de pourcentage à 23,7%.

Le Parti progressiste de droite (FRP) gagne également 2 points de pourcentage et s’établit à 14,1 %, le Parti libéral (V) est également en hausse de 1 à 5,3. Les démocrates-chrétiens (KrF) connaissent toujours une baisse, mais ne reculent que de 0,1 point de pourcentage à 5,3 pour cent.

– C’est gratifiant avec une majorité non socialiste, et le sondage montre que les électeurs voient des résultats avec les quatre partis coopérants, selon le ministre de la Santé Bent Høie (Conservateurs).

L’extrême gauche (Rødt) passe de 1,1 à 1,7, la gauche progressiste (SV) baisse de 1,2 à 3,9, tandis que les Verts (MDG) montent de 0,6 à 2,2.

La marge d’erreur est comprise entre 1,1 et 3,5 %.

Source : vg.no / Norway.mw