20 infractions après la première semaine d'Oslo en charge de l'élimination des ordures - 3
La commissaire à l’environnement Lan Marie Nguyen Berg.Photo : MDG

Le commissaire ne peut promettre aucune autre violation des conditions de travail.

Le commissaire à l’environnement a promis aux 170 éboueurs municipaux nouvellement nommés d’Oslo que la municipalité n’enfreindrait pas systématiquement la loi.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Dans un communiqué de presse du Bureau de l’assainissement d’Oslo, il ressort qu’ils ont découvert 20 violations des conditions de travail pour la semaine 8 de l’année.
Six des violations impliquent de travailler plus de 13 heures par jour, tandis que les 14 autres sont des violations des règles de temps de repos, selon la municipalité.

L’inspection du travail d’Oslo souhaite avoir le temps d’évaluer la situation avant de se prononcer sur les infractions que la municipalité elle-même signale désormais.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

– C’est une nouvelle information pour moi et j’ai besoin d’en savoir plus avant de faire une déclaration, écrit le directeur régional de l’Inspection du travail, Ørnulf Halmrast. Il précise que
– C’est Oslo qui est chargé de veiller au respect de la loi sur l’environnement des travailleurs pour leurs propres employés.

Amélioration promise

C’est désormais la municipalité d’Oslo qui est responsable des poubelles dans la capitale, après que la municipalité a résilié le 19 février le contrat avec l’entreprise d’élimination des déchets, aujourd’hui disparue, Veireno.
Le licenciement est intervenu après des milliers de plaintes concernant des enlèvements tardifs des ordures, en plus de violations nombreuses et étendues de la loi sur l’environnement des travailleurs.

Source : Dagbladet / Norvège aujourd’hui