Réduction du nombre de décès pour les navires norvégiens l'année dernière - 3

En 2016, sept personnes sont décédées dans des accidents de navigation en Norvège. Il s’agit du plus faible nombre de décès depuis la fin des années 1980, selon la Direction maritime norvégienne (NMD).

En 2016, la base de données des accidents de la direction comprend un total de 446 accidents en mer, contre 499 l’année précédente. Le nombre de naufrages a été réduit à 16, contre 22 en 2015, faisant neuf morts.

Il faut remonter à 2009 pour retrouver une année avec moins d’accidents de navigation qu’en 2016, alors que le nombre de blessés n’a pas été aussi bas depuis 1989.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

– Il est positif que le nombre d’accidents diminue dans l’ensemble et que l’industrie et la direction se concentrent sur la question, déclare le directeur général de la Maritime, Olav Akselsen.

Découvrez un magnifique Fjord

Plus d’échouage

Ce sont les échouements et les dommages par contact, les collisions avec des jetées ou d’autres navires, qui constituent la plus grande proportion des accidents de navires, l’incendie étant la troisième cause la plus fréquente.

La direction souligne qu’être pêcheur est une activité risquée. Sur les 16 chavirements enregistrés l’année dernière, dix concernaient des bateaux de pêche, et sur les sept décès, six provenaient de bateaux de pêche.

Tous les navires de pêche concernés étaient immatriculés en Norvège et tous ceux qui ont péri étaient des ressortissants norvégiens. En 2015, un seul homme est décédé à la suite de la même chose.

De nombreux accidents mortels impliquant des bateaux de pêche

– Les navires de pêche sont historiquement impliqués dans de nombreux décès, et nous accordons une grande importance à la prévention des accidents ciblant la flotte de pêche, déclare Akselsen.

Il a été enregistré un total de 232 lésions corporelles en lien avec le total de 446 accidents signalés en mer l’année dernière.

Il s’agit d’une diminution de 30 % par rapport à l’année précédente. Les blessures sont composées de 41% de blessures par impact et par écrasement, et 33% sont dues à des chutes de hauteur, révèlent les statistiques du NMD.

Source : NTB scanpix / Norway.mw