Le Premier ministre réagit vivement au documentaire sur les mendiants organisés - 3

Le Premier ministre Erna Solberg demande aux gens de considérer qu’ils pourraient soutenir le crime organisé en donnant de l’argent aux mendiants, et veut une interdiction de mendier.

Dans le documentaire Focus (Brennpunkt) « The Happy Land » (Lykkelandet), diffusé par NRK mardi, il a été montré comment un réseau d’environ 140 Roumains gagne des millions grâce à la mendicité organisée, la prostitution, la drogue et d’autres crimes.

– J’ai réagi fortement à cela. Dans le même temps, ce n’est pas quelque chose de nouveau, et les problèmes que nous avons signalés avant même les élections de 2013, ont déclaré la Première ministre Erna Solberg à NRK.

Découvrez un magnifique Fjord

Elle affirme que les conservateurs veulent toujours une interdiction de mendier.

Allez voir les Baleines en Catamaran

– S’il y a consensus au Parlement, le Gouvernement a une proposition prête à être soumise sous peu.

Le Premier ministre se heurte cependant à des critiques pour sa démarche.

– Une interdiction de mendier changerait les rues pendant quelques jours, mais l’exploitation des personnes se fera simplement autrement. Ceux-ci seront moins visibles et n’amélioreront pas notre communauté, déclare Børre Arnøy, conseiller principal pour la mission Church City.

Le Parti socialiste (SV) n’a pas l’intention de voter pour une interdiction de la mendicité, mais demande que la lutte contre le crime organisé découvert dans le documentaire soit prioritaire par la police.

– Tout ce qui apparaît dans le documentaire est déjà illégal. Nous n’avons pas besoin d’interdire la mendicité pour la combattre. Le gouvernement veut encore une fois rendre la pauvreté moins visible. Ils devraient combattre les criminels, pas les pauvres, a déclaré la députée du Parti socialiste, Karin Andersen.

Le maire d’Os veut mettre fin à la mendicité

– Le documentaire NRK était la dernière goutte, a déclaré la maire d’Os, Marie Bruarås (Conservateurs) après avoir regardé le documentaire « Lykkelandet » qui traite des mendiants à Bergen.

Le documentaire Brennpunkt montre comment un réseau criminel roumain gagne beaucoup d’argent grâce à la mendicité organisée, la prostitution, le racket et la consommation de drogue à Bergen et dans ses environs.

Bruarøy veut mettre fin à la mendicité

– Nous avons des mendiants roumains à Os, qui sont transportés ici en groupes. Beaucoup d’entre eux ont été très agressifs, en particulier contre les enfants et les personnes âgées. Par conséquent, nous ne le supporterons plus, dit-elle à Nettavisen.

Elle dit que le shérif d’Os, Oddbjørn Dyrdal, soutient une interdiction totale de mendier.

– On a longtemps envisagé d’introduire une interdiction locale, mais quand on voit maintenant à quel point la police énonce clairement la gravité du problème tant au niveau du documentaire que localement, le moment est venu, selon le maire conservateur.

Source : NTB scanpix / Norway.mw