Success story néerlandaise ParkinsonNet en Norvège - 3

Le modèle de réussite néerlandais ParkinsonNet est maintenant lancé en Norvège. Ministre de la Santé, Bent Høie a une grande confiance dans le projet, également pour les patients atteints d’autres maladies chroniques.

– Avec cela, nous utilisons les propres expériences et souhaits du patient d’une manière complètement nouvelle. Et il est important de voir comment le modèle peut être utilisé pour d’autres groupes de patients atteints de maladies chroniques, a déclaré Bent Høie le jour du lancement.

ParkinsonNet est basé sur les besoins et les opportunités du patient pour faire face à la maladie. Le programme néerlandais comprend la formation de différents groupes professionnels et, grâce à des solutions en ligne, facilitera une bonne information, un suivi et un dialogue entre les utilisateurs et les professionnels de la santé.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

Des études ont montré que le besoin de rééducation et d’admission est réduit chez les patients suivis via le réseau.

Découvrez un magnifique Fjord

A travaillé pendant trois ans

Le secrétaire général de la Confédération norvégienne de la maladie de Parkinson, Magne Wang Fredriksen, a été l’un des défenseurs de l’établissement de ParkinsonNet en Norvège.

– Pour nous, c’est une journée joyeuse à tous points de vue. Nous travaillons depuis trois ans pour arriver ici, nous sommes aujourd’hui et nous avons une grande confiance dans le fait que cette façon de penser et de structurer les services aidera de nombreux membres de notre groupe cible – mais aussi de nombreux autres groupes souffrant de troubles coïncidents. C’est incroyable que nous ayons réussi à rassembler ceux qui ont développé cela aux Pays-Bas, les autorités norvégiennes, les politiciens, les communautés professionnelles et les organisations d’utilisateurs. Cela doit être bon, a déclaré Wang Fredriksen à Dagens Medisin.

Rogaland, Oslo et Akershus

Le chef de projet du projet pilote ParkinsonNet à la Direction de la santé est Thomas Rannstad Haugen. Il déclare que les projets pilotes seront menés à Rogaland, Oslo et Akershus, et comprendront environ 1 000 patients atteints de la maladie de Parkinson.

– Les Néerlandais ont passé 15 ans à arriver là où ils sont aujourd’hui. Nous démarrons de la même manière qu’ils l’ont fait avec un réseau de formation systématique du personnel clé travaillant avec les patients atteints de la maladie de Parkinson. Le réseau professionnel comprend des physiothérapeutes, des ergothérapeutes et des logopèdes, et comprend une combinaison de collections, d’apprentissage en ligne et de formation via diverses solutions électroniques, explique Thomas Rannstad Haugen.

Source : dagensmedisin.no / Norway.mw