Les Kurdes irakiens prévoient un référendum - 3

Les Kurdes irakiens prévoient un référendum sur l’indépendance

Les habitants de la région autonome kurde d’Irak organiseront un référendum sur l’indépendance le 25 septembre, informent les autorités autonomes kurdes.

L’idée d’un État indépendant bénéficie d’un large soutien parmi les Kurdes d’Irak, mais un oui à la sécession lors d’un référendum cet automne ne sera que le début d’un projet controversé qui relèvera des défis, tant de l’intérieur qu’à l’extérieur.

– Ce sera le jour où les habitants de la région du Kurdistan, et ceux qui vivent dans les zones contestées, voteront pour savoir s’ils acceptent l’indépendance, selon le communiqué des autorités kurdes.

Découvrez un magnifique Fjord

La décision a été prise lors d’une réunion à laquelle ont participé le leader kurde Massoud Barzani et des représentants des partis politiques de la région.

Découvrez un magnifique Fjord

Le Kurdistan irakien se compose de trois provinces sous le contrôle de l’autonomie et protégées par ses propres services de sécurité. Ainsi, le fondement d’un état potentiel est en place.

Kurdistan irakien (wikipédia)

Kurdistan irakien, officiellement appelée région du Kurdistan (kurde central : هه‌رێمی کوردستان‎, arabe : إقليم كردستان‎‎) par la constitution irakienne, est située dans le nord de l’Irak et constitue la seule région autonome du pays. Elle est souvent appelée Kurdistan du Sud ( Kurde central : باشووری کوردستان‎ ; Kurde du nord : Başûrê Kurdistanê), car les Kurdes le considèrent généralement comme l’une des quatre parties du Grand Kurdistan, qui comprend également des parties du sud-est de la Turquie (Kurdistan du Nord), du nord de la Syrie (Rojava ou Kurdistan occidental) , et le nord-ouest de l’Iran (Kurdistan oriental).

La région est officiellement gouvernée par le gouvernement régional du Kurdistan (KRG), dont la capitale est Erbil. Le Kurdistan est une démocratie parlementaire avec son propre parlement régional composé de 111 sièges. Masoud Barzani, initialement élu président en 2005, a été réélu en 2009. En août 2013, le parlement a prolongé sa présidence de deux ans. Sa présidence a pris fin le 19 août 2015 après que les partis politiques ne sont pas parvenus à un accord sur la prolongation de son mandat.

© NTB Norway.mw / wikipedia.org / La Norvège aujourd’hui