Les demandeurs d'asile peuvent être autorisés à trouver du travail plus rapidement - 3
Ouvrier du batiment

Le ministère de la Justice propose que la loi soit modifiée afin que les demandeurs d’asile susceptibles de rester en Norvège puissent travailler avant d’être interrogés par la Direction de l’immigration.

En vertu de la réglementation en vigueur, il existe une condition pour un permis de travail temporaire pour le demandeur d’asile qui a eu des entretiens d’asile.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Le ministère propose désormais que les demandeurs d’asile susceptibles de recevoir un permis de séjour en Norvège puissent travailler avant même la fin de l’entretien d’asile.

Le demandeur doit encore avoir vérifié l’identité.

« Le travail est la clé d’une intégration réussie. Il est donc important à la fois pour la communauté et pour l’individu que les demandeurs d’asile qui resteront en Norvège envoient rapidement chercher du travail », explique Per Sandberg, vice-ministre de l’Immigration et de l’Intégration.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

Source : NTB scanpix / Norway.mw