135 millions par an sur une chaîne de télévision - 3

Le gouvernement fournira 135 millions par an à une chaîne de télévision

Le gouvernement ouvre aujourd’hui aux enchères la concession de TV 2. Une chaîne de télévision commerciale sera proposée à hauteur de 135 millions de NOK par an par l’État, mais doit avoir son siège social à au moins 100 kilomètres d’Oslo.

Vendredi, le ministère de la Culture ouvre l’appel d’offres pour la radiodiffusion commerciale publique. C’est TV 2 qui détient aujourd’hui la licence de diffusion publique commerciale, mais la chaîne n’a pas demandé de renouvellement de la licence en août dernier car aucun financement public n’était attaché à l’époque.

Depuis lors, le Parlement a discuté de la question et a conclu qu’il devait se voir offrir de l’argent pour compenser les dépenses supplémentaires imposées à la chaîne en raison des demandes formulées.

Découvrez les Aurores Boréales

Dans l’appel d’offres, qui est publié vendredi, l’État s’engage à compenser les coûts liés à la mission et que la contribution du gouvernement atteindra 135 millions de NOK par an pendant cinq ans. Au total, la chaîne qui remporte l’offre peut donc recevoir jusqu’à 675 millions de NOK pendant la durée du contrat.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

– Les autorités ont depuis un certain nombre d’années prévu la diffusion publique commerciale, mais les outils que nous avons utilisés sont dépassés et ne valent plus la même chose. Le besoin n’en est pas moins pour cette raison. Nous avons besoin d’une multitude de médias d’information à travers le pays, et nous avons toujours besoin d’une véritable alternative à NRK, a déclaré la ministre de la Culture, Linda Hofstad Helleland (conservateurs).

50% de langue norvégienne

Le ministère déclare que les candidats doivent fournir un vaste profil de programme pour être pris en considération. Les programmes en norvégien doivent occuper au moins 50 pour cent du temps de transmission.

En outre, il existe des exigences pour les émissions d’actualité à l’échelle nationale, les programmes en norvégien pour les enfants et les jeunes et les films et séries télévisées norvégiens.
Le candidat qui a les meilleurs plans pour ces exigences se verra proposer un accord avec l’État pour une durée de cinq ans.

À 100 kilomètres d’Oslo

Auparavant, c’était l’exigence que le radiodiffuseur public commercial ait son siège à Bergen. Cela a maintenant été abandonné, mais il est toujours nécessaire que le contractant ait son principal éditorial et sa principale salle de rédaction en Norvège, et toujours à au moins 100 kilomètres d’Oslo.

Il est également indispensable que le contenu soit proposé sur une chaîne de télévision linéaire et que le contenu de la radiodiffusion publique soit mis à disposition sur Internet.

Plus tôt en juin, Dagens Næringsliv a écrit que le ministère de la Culture avait eu des réunions avec deux parties prenantes potentielles sur la question – TV 2 et MTG. MTG Norway comprend les chaînes TV 3, Viasat 4 et TV 6, ainsi que les chaînes radio du groupe P4. Le chef de MTG, Morten Aas, a déclaré qu’il consacrerait certainement du temps et des efforts à l’évaluation de l’offre lorsqu’elle sera disponible.

– Ce serait une erreur de ne pas être vigilant lorsque de nouvelles opportunités se présentent dans un marché médiatique aussi turbulent que celui auquel nous sommes confrontés aujourd’hui, déclare Aas.

La possibilité que Schibsted ou Amedia soit inclus en coopération avec d’autres acteurs concernant une application est également mentionnée comme une possibilité.

© NTB Norway.mw / La Norvège aujourd’hui