Les plus riches de Norvège s'en sont encore mieux sortis sous le Labour - 3

Les plus riches de Norvège ont prospéré encore mieux sous les travaillistes que sous la droite

La valeur nette des 400 personnes les plus riches de Norvège a augmenté autant sous le gouvernement rouge-vert dirigé par les travaillistes que sous le gouvernement de coalition bleu-bleu actuel. (Note de la rédaction : voir en bas de l’article pour les définitions des termes).

Le magazine Kapital dresse chaque année une liste des 400 personnes les plus riches du pays. Selon le journal Klassekampen, une comparaison de ces listes montre que les 400 plus riches se sont enrichis de 214 milliards de NOK depuis que la coalition actuelle a été élue au gouvernement en 2013 et jusqu’à l’automne 2016.

Cependant, sous le gouvernement Stoltenberg de 2009, la richesse des personnes les plus riches a augmenté de 232 milliards. Désormais, le chiffre était estimé à un an de plus que lors de la première période.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

250 milliardaires (en couronnes norvégiennes)

Lorsque ces chiffres sont ajustés de l’inflation générale des prix entre les périodes correspondantes, cela montre que la richesse des personnes les plus riches a augmenté légèrement plus par an sous le gouvernement rouge-vert qu’elle ne l’a fait sous le gouvernement de coalition de droite actuel du Fremskrittspartiet (Parti du progrès – Frp) et Høyre (Conservateurs – H).

Découvrez un magnifique Fjord

De 2005 à 2013, selon Kapital, le nombre de milliardaires est passé de 86 à 200. Au cours des trois premières années du gouvernement actuel, 51 nouveaux membres du « club des milliardaires » sont arrivés. Cela représente un nombre de 251 milliardaires en Norvège en 2016.

Coalitions gouvernementales

La coalition rouge-vert se compose de :

  • Le Parti travailliste (Arbeiderpartiet, AP)
  • Le Parti du Centre (Senterpartiet, SP)
  • Le Parti socialiste (Sosialistisk Venstreparti, SV)

L’actuelle coalition bleu-bleu au pouvoir :

  • Les conservateurs (Høyre, H)
  • Le Parti du progrès (Fremskrittspartiet, FrP)
  • Les démocrates-chrétiens (Kristelig Folkeparti, KrF) *
  • Le Parti libéral (Venstre, V) *

*) Parties de soutien

Autres parties importantes (qui, lors d’une bonne journée, pourraient briser la limite de la barrière) :

  • Les Verts (Miljøpartiet de Grønne, MDG)
  • Extrême gauche, rouge (Rødt)

MDG A actuellement un représentant au Parlement (Stortinget), alors que Rødt est actuellement sans représentation. Il existe de nombreux autres partis qui participent aux élections générales, dont la plupart bénéficient d’un soutien minuscule, du moins au moment de la rédaction.

© NTB Norway.mw / La Norvège aujourd’hui