Préoccupations concernant les décès parmi les travailleurs étrangers - 3
Travailleurs. Photo : Pixabay

L’Inspection du travail s’inquiète du pourcentage de décès parmi les travailleurs étrangers

Le pourcentage de travailleurs étrangers décédés au travail a augmenté. C’est une source de préoccupation, a déclaré Monica Seem, directrice de l’inspection du travail.

Selon le bilan de l’Inspection du travail sur les accidents du travail en 2016, ce nombre était le plus bas depuis 40 ans. Mais parmi les travailleurs étrangers, leur pourcentage du nombre total était plus élevé. Semble dire que l’Inspection du travail s’inquiète des chiffres.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

Le leader fédéral du syndicat EL et IT connecté à LO pour les travailleurs de l’énergie, de l’électrotechnique, des télécommunications et de l’informatique, Jan Olav Andersen, a déclaré à Klassekampen qu’il y avait lieu de s’inquiéter.

«Ce n’est certainement pas une coïncidence, et il est totalement inacceptable que ce soit plus dangereux pour les travailleurs étrangers que pour les norvégiens. Ce n’est pas comme ça que ça devrait être, mais il s’avère que c’est comme ça », a-t-il déclaré.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

N’appartient pas aux syndicats

Dix des 25 personnes décédées au travail l’année dernière étaient des travailleurs étrangers. Cela correspond à 40 % de tous les accidents du travail à terre. Andersen pense qu’il y a deux raisons principales.

« L’une des raisons est que les travailleurs étrangers ne sont pas syndiqués sur le lieu de travail. La peur de perdre leur emploi s’ils avertissent des dangers est un autre élément. L’autre est qu’un grand nombre de travailleurs étrangers sont ici par le biais d’entreprises peu recommandables », a déclaré Andersen.

L’Inspection du travail vient de lancer un rapport d’analyse interne, pour apporter des éléments de réponse sur le contexte de ces chiffres.

© NTB Norway.mw / La Norvège aujourd’hui