Les touristes norvégiens touchés par les incendies de forêt autour de la mer Méditerranée

Plusieurs incendies de forêt majeurs ravagent le long de la mer Méditerranée et inquiètent les Norvégiens en vacances. Les voyagistes norvégiens surveillent attentivement la situation.

Des centaines de touristes sont évacués en Croatie, au Monténégro et en Sicile. De plus, il y a des incendies près de Nice en France. Plusieurs de ces régions ont eu très peu de pluie et des températures estivales plus élevées que d’habitude pour la saison.

Tone Kolstad de Trondheim et sa famille ont vécu l’incendie d’un peu trop près à Zrnovnica près de Split.

«Quand il est venu si près que nous avons ressenti la chaleur, je ne me sentais pas en sécurité. C’était une sensation désagréable. Ceux qui vivaient là-bas couraient avec des tuyaux d’eau autour des maisons. Puis j’ai pensé: «Je ne resterai plus ici», dit Kolstad à Adresseavisen.

Le groupe de quatre a choisi lundi de quitter l’appartement qu’ils avaient loué. Jusqu’à présent, ils séjournaient dans un hôtel du centre de Split.

Les autorités croates déclarent que 80 personnes ont été légèrement blessées dans les incendies autour de Split. Les pompiers ont travaillé toute la nuit et, à plusieurs endroits, les habitants ont aidé à défendre les bâtiments contre les flammes et à empêcher leur propagation. Mardi matin, le maire de la ville portuaire a déclaré que «le pire est passé».

Les voyagistes surveillent de près

Les voyagistes norvégiens suivent attentivement la situation. NTB s’est entretenu avec Apollo, Ving et Tui, qui rapportent tous qu’ils contrôlent leurs voyageurs.

– Nous avons un hôtel à Split. C’est loin de la zone où il brûle, donc cela n’a pas affecté nos clients. Il y a aussi des rapports d’incendies en Sicile, mais c’est de l’autre côté de l’île, loin de nos hôtes. Nous n’avons reçu aucun rapport indiquant que les incendies au Monténégro affectent nos invités non plus, a déclaré le porte-parole de la presse Nikolai Johnsen à Tui.

Les touristes de Ving ne sont pas non plus affectés par les incendies à Split.

– Nous n’avons aucun hôtel dans la zone où il brûle. La plupart de nos clients sont sur les îles. Nous avons envoyé des SMS et informés de l’incendie et les tenons au courant de la situation », déclare Christian Grønli, PDG de Ving.

Apollo compte actuellement 135 voyageurs à Podstrana près de Split.

– Le dernier message est que le feu s’éloigne de toutes les zones où nous avons des invités. Un SMS a été envoyé à tous les invités avec des informations mises à jour », a déclaré Christina Hafnor, Contact Presse, à Apollo.

© NTB Norway.mw / La Norvège aujourd’hui