Personne ne sera responsable des problèmes de bagages à Gardermoen - 3

Un nouveau système de contrôle des bagages à Gardermoen crée des problèmes pour les voyageurs rentrant en Norvège et en correspondance via Oslo. SAS (Scandinavian Airlines) accuse l’Agence des douanes et des patrouilles frontalières (Tollvesen).

Le système de « transfert domestique » est censé permettre aux passagers d’enregistrer plus facilement leurs bagages jusqu’à leur destination finale sans avoir à les réenregistrer à Gardermoen.

Cet été, il y a eu beaucoup de problèmes. En conséquence, de nombreux passagers ont été retardés et ont manqué des vols de correspondance, des vols ont été retardés et les bagages n’ont pas atteint les avions à temps et ont dû être envoyés plus tard, rapporte NRK.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

SAS accuse les douanes et la patrouille frontalière et estime que les bagages sont contrôlés de manière trop approfondie.

Allez voir les Baleines en Catamaran

« Le système de traitement des bagages est configuré pour que tous les bagages entrants passent par le contrôle, ce qui crée une très longue file d’attente », explique Ove Myrold, directeur des relations publiques et de l’infrastructure chez SAS.

Les douanes et la patrouille frontalière affirment qu’ils ne sont pas le goulot d’étranglement et, à leur tour, blâment Avinor et les problèmes de capacité.

« Il n’y a pas assez de bagagistes, cela crée une longue file d’attente et des retards au centre de manutention des bagages », explique Trond Osland, chef de bureau au bureau des douanes de Gardermoen.

En conséquence, les bagages n’atteignent pas leur prochain vol, et il y a une conséquence que le passager peut également perdre son vol.

Avinor dit que les goulots d’étranglement ne sont pas si importants qu’ils créent un tel problème et promet que tout ira mieux à l’automne. Le système sera évalué ultérieurement.

© NTB Norway.mw / La Norvège aujourd’hui