On se souvient de Diana à l'occasion du 20e anniversaire de sa mort - 3

Jeudi, cela fait 20 ans que la princesse Diana est décédée dans un accident de voiture à Paris, mais déjà mercredi, sa disparition était marquée par des mémoriaux de fleurs et de bougies.

Ses fils, les princes William et Harry, ont été accueillis par un flot constant de personnes, qui ont déposé des fleurs devant les portes du palais de Kensington à Londres, où ils ont grandi avec la princesse.

A Paris, peu après minuit jeudi matin, quelques personnes s’étaient rassemblées au tunnel de l’Alma, où la Mercedes noire transportant Diana a heurté une colonne à grande vitesse le 31 août 1997.

Un homme a allumé de nombreuses bougies au monument de la Flamme de la Liberté, qui se trouve en face du tunnel et est devenu un lieu de mémorial pour la princesse. Des fleurs et des images de Diana ont également été déposées sur le monument.

« Diana était révolutionnaire. Elle a changé la famille royale pour toujours. Elle sera toujours la princesse du peuple », a déclaré Sian Croston, une étudiante londonienne de 17 ans.

La journaliste allemande, Marie Hermann, 25 ans, a déclaré qu’elle n’était qu’une enfant lorsque Diana est décédée mais qu’elle avait lu sa biographie.

« J’ai adoré Diana et le travail qu’elle a fait pour des organisations caritatives », a-t-elle déclaré.

Diana est décédée avec son petit ami, Dodi Fayed, et son chauffeur, Henri Paul, alors qu’ils tentaient d’échapper aux photographes paparazzi. Les enquêtes officielles menées depuis la mort de la princesse Diana ont déterminé et convenu de manière concluante, et sans argument contraire, que les premiers paparazzis ne sont pas arrivés dans le tunnel pendant deux minutes complètes après le crash de la Mercedes.

Un certain nombre de témoins oculaires ont témoigné que la Mercedes noire transportant la princesse était cependant poursuivie avec acharnement dans le tunnel du Pont d’Alma. Les véhicules reconnus par les témoins comme étant à la poursuite étaient une berline sombre, une grosse moto et une Fiat Uno blanche à turbocompresseur. Aucun de ces véhicules n’était conduit ou conduit par des paparazzi.

Encore une fois, plusieurs témoins oculaires ont également déclaré que lorsque la moto se trouvait à environ 4,5 mètres devant la Mercedes, une lumière blanche aveuglante a été projetée dans sa vitre avant par le passager de la moto.

Un pilote de port français, conduisant devant la Mercedes dans le tunnel du Pont d’Alma, a regardé la scène dans son rétroviseur. Il a témoigné qu’après l’éclair de lumière blanche et l’écrasement ultérieur de la Mercedes dans le 13e pilier du tunnel, le motard s’est dirigé froidement vers la Mercedes et a regardé à travers ses vitres.

Gardant son casque, il s’est ensuite tourné vers son compatriote à vélo et « a fait un geste utilisé de manière informelle dans l’armée (où les deux bras sont croisés sur le corps puis jetés directement de chaque côté) pour indiquer « mission accomplie ».

Malgré les conclusions des enquêtes officielles, le mythe continue d’être perpétué par la grande majorité des articles de presse, selon lequel l’accident a été causé par des paparazzis poursuivant un conducteur à moitié ivre, Henri Paul, dans le tunnel, alors que rien, en fait, ne pouvait être plus éloigné de la vérité.

Que la véritable histoire de la mort de la princesse Diana, de son petit ami, Dodi Al Fayed, ou du chauffeur, Henri Paul, soit un jour racontée est sujet à spéculation, mais de toute façon, à l’occasion du 20e anniversaire de sa mort, repose en paix la princesse Diana .

© NTB Norway.mw / La Norvège aujourd’hui