Un homme se faisant passer pour un policier accusé de nombreuses infractions sexuelles en ligne - 3

Un homme a été accusé d’avoir forcé des filles âgées de 12 à 18 ans à se déshabiller en ligne. La police a trouvé 27 victimes de Trondheim et du sud de la Norvège, mais pense qu’il y en a beaucoup plus qu’elle n’a pas encore trouvé.

Selon un communiqué de presse du district de police du sud-est, l’homme avait contacté les filles via un service de chat en ligne.

Dans certains cas, il les avait aussi fait se toucher devant la caméra. Les images saisies dans l’ordinateur de l’homme montrent qu’il y a 41 autres filles, selon la police, qui peuvent être classées comme des victimes contre lesquelles il a commis une infraction pénale.

De plus, le matériel montre 54 autres filles pour lesquelles il n’est pas certain qu’une infraction pénale ait été commise, a rapporté le journal Ringerikes Blad.

« Les violations se sont poursuivies pendant plusieurs années, jusqu’en juin 2017. A cette époque, l’accusé était détenu en garde à vue, où il reste car il est considéré comme présentant un risque de récidive s’il est libéré sous caution avant le procès », a écrit la police.

L’homme a l’habitude de tromper les filles, par exemple en se faisant passer pour un policier. Des accusations ont été portées pour plusieurs des infractions, mais pas dans les 27 cas pour le moment, car certaines des filles avaient plus de 16 ans.

L’homme a reconnu sa culpabilité et a aidé la police à identifier de nombreuses victimes.

« Il y avait une forme de contrainte à son comportement imprudent », a déclaré le conseiller de police, Hildegunn Teigen, du district de police du sud-est.

En plus d’amener les filles à se déshabiller devant la caméra, dans certains cas, il a également adopté un comportement obscène à leur égard. Il n’y avait pas eu de contact physique entre l’homme et les filles.

« Dans de nombreux cas, il avait présenté une troisième personne fictive à laquelle les filles s’étaient déshabillées devant une fausse identité policière, souvent en combinaison avec le délinquant se faisant passer pour la police lui-même », a déclaré la police dans un communiqué.

L’homme avait principalement utilisé le site Internet « Omegle », où les utilisateurs discutent avec des inconnus. La police a publié une vidéo YouTube avec des conseils aux jeunes qui utilisent Omegle. Ils ont également encouragé ceux qui estiment avoir vécu quelque chose d’inconfortable à le leur signaler.

« Il est souhaitable que les filles qui ont vécu quelque chose d’inconfortable en ligne et reconnaissent ce qui leur est arrivé dans le comportement décrit et la stratégie utilisée par le délinquant, contactent la police à Hønefoss », indique le communiqué de presse.

© NTB Norway.mw / La Norvège aujourd’hui