5 millions de NOK d'amende infligée à Uber - 3

Uber a reçu une amende de 5 millions de NOK répartis entre deux sociétés pour violation de la loi sur les transports professionnels.

Selon le district de police d’Oslo, la société du réseau de transport a transporté des passagers sans les autorisations nécessaires.

La société norvégienne Uber Norway et l’international Uber BV ont donc écopé d’amendes de 2,5 millions de NOK chacune, a confirmé Uber au journal Dagbladet.

«Nous sommes déçus, mais pas surpris. L’affaire souligne la nécessité de moderniser la réglementation norvégienne. Personne n’est servi par un cadre réglementaire aussi sommaire », a déclaré Carl Edvard Endresen, PDG d’Uber en Norvège.

Il a dit qu’ils n’accepteraient pas les sanctions, donc l’affaire sera tranchée par le tribunal. Dagbladet n’avait pas réussi à obtenir un commentaire du district de police d’Oslo mercredi soir.

L’enquête a été déclenchée par une notification de l’Association norvégienne des taxis en décembre de l’année dernière.

En juin, Uber a envoyé une lettre au ministre des Transports, Ketil Solvik-Olsen de Fremskrittspartiet (Frp), avec plusieurs suggestions de changements dans l’entreprise.

Uber espère qu’il sera considéré comme une entreprise légale dans le règlement révisé sur les taxis. Notamment à cause de la pression de l’Autorité de surveillance AELE, l’ESA, qui oblige la Norvège à modifier le système de fidélisation des passagers. L’ESA estime que le système actuel empêche la libre concurrence.

« Au pire, la conséquence du processus pourrait être qu’Uber doive évaluer sa présence en Norvège », a déclaré Endresen lors d’une conférence de presse en juin.

© NTB Norway.mw / La Norvège aujourd’hui