L'artiste Odd Nerdrum est gracié et évite la punition - 3

Fiscaliste, Odd Nerdrum a été gracié, évitant ainsi l’emprisonnement, a rapporté le journal Dagens Næringsliv (DN).

Nerdrum a été condamné à un an et huit mois de prison pour fraude fiscale en 2014. Huit mois de la peine étaient avec sursis. Il n’avait pas payé 7 millions de NOK de revenus provenant des «ventes d’images».

J’ai demandé pardon deux fois
Maintenant, l’artiste est énervé. Nerdrum a présenté sa première demande de pardon en 2016, mais elle a été rejetée. Nerdrum a ensuite fait une nouvelle tentative, qui a finalement abouti par décret royal le 22 septembre, a rapporté le conseiller en communication de Nerdrum, Anders Bortne, dans un courrier électronique adressé à DN.

Allez voir les Baleines en Catamaran

«Tout est maintenant géré pour Nerdrum en termes de fiscalité, et il continue de peindre comme l’âme libre qu’il est», a écrit l’avocat de Nerdrum, John Christian Elden.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Punition plus douce

En 2012, l’artiste a été condamné à deux ans et dix mois de prison pour fraude fiscale en ne payant pas 14 millions de couronnes d’impôts, mais le verdict a été écrasé en raison d’une erreur de traitement de l’affaire.

En 2014, il a été reconnu coupable de certaines des accusations dont il a été reconnu coupable en 2012, mais a reçu une peine plus légère parce qu’il a payé une partie du montant d’impôt qu’il devait.
Les procédures de clémence sont gérées, en premier lieu, par le ministère de la Justice.

Si une demande est approuvée par le ministère, c’est le roi en conseil d’État qui prend la décision formelle. Ainsi, il n’est pas clair si le reste des prolétaires, qui ne sont pas des «âmes libres», ou sont d’une manière particulière moins «libres» qu’Odd Nerdrum, peuvent s’attendre au même degré de clémence dans des situations similaires.