Le gouvernement dit qu'il arrête les subventions au Conseil islamique - 3

Le gouvernement suspendra la subvention de fonctionnement au Conseil islamique de Norvège, en partie parce qu’il estime que le Conseil est incapable de remplir sa mission de constructeur de ponts.

Le ministère de la Culture estime qu’il existe un doute important sur la capacité du Conseil islamique de Norvège (IRN) à remplir ses tâches en tant qu’organisation de pont, partenaire de dialogue et partenaire des communautés religieuses, des organisations, de la société civile et du public.

L’argent sera, avec le soutien du parlement, utile pour d’autres dialogues.

Découvrez les Aurores Boréales

« Le dialogue religieux est une contribution cruciale à l’intégration. Par conséquent, le gouvernement a augmenté les fonds à cette fin.

Allez voir les Baleines en Catamaran

Il y a maintenant un doute important quant à savoir si l’IRN contribue à la réalisation de l’objectif, et par conséquent, le gouvernement a choisi de cesser de soutenir financièrement le conseil », a déclaré la ministre de la Culture, Linda Hofstad Helleland de Høyre (H).

Le gouvernement a déclaré qu’il souhaitait davantage de dialogue religieux et préférerait que l’argent aille au soutien de projets de dialogue.

«Lorsque le ministère recommande au parlement que l’IRN ne recevra plus d’aides d’État, c’est parce que la confiance en l’IRN n’est plus au rendez-vous.

Les conflits à la fois au sein et à propos de l’IRN ont des conséquences évidentes sur la capacité de l’organisation à faire ce pour quoi elle obtient de l’argent. Le dialogue religieux est trop important pour que l’IRN s’y oppose », a déclaré le ministre de la Culture.

Source : NRK / La Norvège aujourd’hui