La proposition de budget de l'État norvégien - 3

La proposition de budget de l’État norvégien

Quelques-unes des propositions majeures du Gouvernement pour le budget de l’Etat pour 2018

9,2 milliards de NOK pour la recherche et l’innovation

Avec 9,2 milliards de NOK, le gouvernement se concentre fortement sur la recherche et l’innovation axées sur l’industrie.

Le gouvernement norvégien propose d’allouer un total de 9,2 milliards de NOK à la recherche et à l’innovation axées sur les entreprises dans le budget de l’État de cette année.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

La proposition de subvention comprend une déduction fiscale calculée provenant du régime de financement fiscal et des fonds d’investissement.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

– L’économie norvégienne est confrontée à des changements majeurs. Dans tous les budgets, le gouvernement a donc priorisé la conversion. La recherche et l’innovation peuvent apporter de nouvelles idées et solutions. Par conséquent, nous allons poursuivre l’investissement l’année prochaine, déclare Monica Mæland, ministre de l’Industrie (conservateurs).

L’allocation de cette année implique une augmentation du financement de la recherche et de l’innovation d’environ 4,3 milliards de NOK à partir de 2013.

Le gouvernement propose 3 milliards NOK d’impôts réduits

Le gouvernement propose des déductions fiscales de 3 milliards NOK dans le budget de l’État pour 2018.

La majeure partie du changement ne sera effective qu’à partir de 2019, mais l’effet net l’année prochaine sera de 700 millions de NOK.

Dans le règlement fiscal, le Parlement a accepté de réduire le taux d’imposition sur le revenu ordinaire de 24 à 23 pour cent pour les entreprises et les particuliers.

En outre, le gouvernement propose une exonération de la taxe foncière sur l’équipement utilisé dans la production. Le raisonnement est que cela rendra plus rentable pour les entreprises d’investir dans plus de lieux de travail.

92 millions de NOK pour les routes forestières dans le budget

Le gouvernement souhaite accorder une subvention de 92 millions de NOK aux routes forestières norvégiennes. Ainsi, l’engagement du gouvernement envers les industries forestières se poursuit.

Le gouvernement propose d’allouer 92 millions de NOK aux routes forestières dans le budget de l’État de l’année et un engagement de 95 millions de NOK pour la construction et l’amélioration des routes forestières et des dépôts de bois.

– Cela se traduit par une réduction significative des coûts de transport et une amélioration de la compétitivité de la sylviculture et de l’industrie connexe. Il constitue une base pour l’emploi et la création de valeur le long du littoral et dans les quartiers. Dans le même temps, la forêt lie le CO2, et le bois est une alternative climatique et écologique aux combustibles fossiles, a déclaré le ministre de l’Agriculture, Jon Georg Dale.

– Le Gouvernement poursuit ses efforts en matière de routes forestières. L’année dernière, les subventions ont été augmentées de 29 millions de NOK. Depuis le gouvernement précédent, les subventions aux routes forestières ont été doublées, selon Dale.

Le gouvernement réduit le soutien de la presse

Le gouvernement souhaite modifier le système de subvention et propose une réduction de 25,7 millions de NOK de la subvention à la production accordée aux médias d’information.

7 millions de NOK seront mis de côté pour un programme de subventions basé sur l’innovation en 2018. Cela implique une réduction nette du soutien direct à la presse de 18,7 millions de NOK, selon la proposition de budget du gouvernement.

Le nouveau programme visera en particulier l’innovation journalistique et la numérisation dans les journaux locaux.

Le ministère de la Culture indique qu’un programme de subventions basé sur l’innovation était l’une des propositions du Comité de la diversité des médias, qui a publié son livre blanc le 7 mars de cette année.

– Les autres mesures proposées par la commission seront examinées de manière approfondie et globale dans une annonce parlementaire dont la promotion est prévue avant l’été 2018, indique-t-il dans un communiqué du ministère.

Le budget de l’aide augmente

Le gouvernement veut dépenser environ 3,8% de plus pour l’aide au développement cette année, selon le projet de budget de l’État.

Dans le projet pour 2018, 35,1 milliards de NOK ont été réservés pour l’aide étrangère, soit une augmentation de 1,3 milliard de NOK par rapport à cette année et représente environ 1% du produit intérieur brut (PNB) de l’année prochaine.

Selon le gouvernement, l’aide devrait être dépensée dans cinq domaines principaux, à savoir l’éducation, la santé, les secours, le développement des entreprises et la création d’emplois, le climat et l’environnement et les énergies renouvelables.

Le soutien aux minorités religieuses augmente de 30 à 78 millions de NOK.

– Les minorités religieuses font partie des groupes les plus vulnérables dans la guerre et les conflits, déclare le ministre des Affaires étrangères, Børge Brende (conservateurs).

Le gouvernement avec la taxe Airbnb

Le gouvernement propose de supprimer les exonérations fiscales pour les contrats de location d’une durée inférieure à 30 jours. La proposition est conforme aux recommandations du Comité d’économie partagée.

La taxe sur la location à court terme d’une partie de votre logement donnera aux hôtels et autres sociétés d’hébergement traditionnelles les mêmes conditions concurrentielles que celles qui louent leur logement via des services tels qu’Airbnb, a déclaré le ministre des Finances, Siv Jensen (Frp).

Pour les locations qui s’étendent au-delà de 30 jours, la taxe restera telle qu’elle est aujourd’hui.

– De nombreuses familles financent en partie leur logement en louant une partie de celui-ci. Il est important pour le gouvernement que les ménages aient une prévisibilité de leurs finances, dit Jensen.

15 millions de NOK à l’avant-garde de la Norvège, au centre du salon du livre

La Norvège sera le pays sur lequel se concentrera le salon du livre de Francfort-sur-le-Main en 2019, et le gouvernement souhaite allouer 15 millions de NOK à cette fin l’année prochaine.

5 millions de NOK sont alloués au budget du ministère des Affaires étrangères et 10 millions de NOK au budget du ministère de la Culture, selon la proposition du gouvernement concernant le budget de l’État. Au total, un engagement est pris de 30 millions d’euros répartis entre 2018 et 2019.

C’est le Centre NORLA pour la littérature norvégienne à l’étranger qui est responsable de la planification et de la mise en œuvre du projet.

Le gouvernement veut réduire le soutien aux lycées populaires

Pour la troisième fois en quatre ans, le gouvernement propose dans le budget de l’État pour 2018 de réduire le soutien aux lycées folkloriques norvégiens.

Dans le budget de l’État, le gouvernement propose de réduire le financement des établissements privés d’enseignement supérieur de 25 millions de NOK. En outre, le gouvernement propose de réduire le financement des étudiants de 11 millions de NOK.

– Nous sommes très déçus de la proposition que le gouvernement présente aujourd’hui, déclare le directeur général du Conseil du Collège populaire (Folkehøgskolerådet), Odd Arild Netland, dans un communiqué de presse.

À l’automne 2017, plus de 7700 élèves ont commencé dans un lycée folklorique. C’est un nouveau record pour la troisième année consécutive. Le budget ne tient pas compte de la croissance des étudiants et, par conséquent, neuf millions supplémentaires sont absents du budget, écrit le Conseil du Collège populaire.

– La réduction aura des conséquences majeures à la fois pour les écoles individuelles et les élèves, et affecte sans ambiguïté à un moment où les lycées populaires ont un nombre record d’élèves, dit Netland.

Avant les élections législatives de septembre, le KrF, les libéraux, les socialistes et le Parti du centre ont tous promis de travailler à l’augmentation du financement des lycées populaires.

Patron NHO: – Un bon budget pour les lieux de travail

– C’est un bon budget d’État pour les entreprises norvégiennes et norvégiennes, déclare Kristin Skogen Lund, directrice de NHO. Elle souligne spécifiquement la suppression de la soi-disant taxe sur les machines.

Le chef de l’Organisation des entreprises norvégiennes (NHO) est très heureux que la taxe sur les machines et les équipements de production soit supprimée:

– Cette taxe imprévisible est un frein pour les entreprises en herbe et un inconvénient majeur pour les entreprises établies. Cela peut signifier que les entreprises étrangères ne choisissent pas la Norvège, comme exemple, les grands géants de l’informatique ne construisent pas de centres de données ici. Les petites et grandes installations industrielles sont un avantage pour les municipalités, car elles créent des emplois et augmentent la demande pour les entreprises locales, dit-elle.

NHO estime que l’économie norvégienne est dans un état sain et qu’il convient donc de réduire la croissance de l’utilisation des fonds pétroliers et d’interrompre largement les mesures de crise qui étaient importantes pour les zones touchées.

– Le patient n’est plus malade. Le médicament peut donc être arrêté. Par conséquent, il est bon que le gouvernement réduise la croissance de l’utilisation de l’argent du pétrole dans le budget de l’État de l’année prochaine, dit Skogen Lund.

La licence NRK est augmentée de 55 NOK

La licence NRK sera augmentée de 55 NOK l’année prochaine. C’est la même chose que le diffuseur public a demandé.

Dans le projet de budget du gouvernement, il est proposé de fixer la redevance de diffusion à 2 922,70 NOK par an, contre 2 867,70 NOK cette année. L’augmentation est de 2,1%.

– La NRK est l’une des institutions culturelles les plus importantes de Norvège et un instrument clé pour atteindre les objectifs de la politique des médias. L’objectif est que NRK remplisse son engagement public global aux côtés d’un secteur privé et commercial en bonne santé, selon la proposition de budget.

Dans sa proposition de budget de l’année dernière, le gouvernement a gelé la licence au niveau de 2016, mais après des négociations au Parlement, la licence a fini par coûter 30 NOK de plus.

Chiffres clés du budget de l’Etat pour 2018

Quelques gros titres économiques dans le budget de 2018.

  • Dépenses totales: 1,325,2 milliard, soit une augmentation de 1,8%.
  • La croissance sous-jacente réelle des dépenses publiques de 2017 à 2018 est estimée à 1%. La croissance nominale est estimée à 3,5%.
  • Produit intérieur brut Norvège continentale (variation en pourcentage du volume par rapport à l’année précédente): 2,5% (2016: 1,0, 2017: 2,0).
  • Emploi, personnes (variation en pourcentage du volume par rapport à l’année précédente): 1,1% (2016: 0,3, 2017: 0,7).
  • Taux de chômage, EPA (niveau): 4,0 (2016: 4,7, 2017: 4,3).
  • Impulsion budgétaire (déficit structurel corrigé du pétrole en pourcentage du PIB tendanciel de la Norvège continentale. Variation par rapport à l’année précédente): 0,1 (2016: 0,7, 2017: 0,4).
  • Pourcentage de la production (déficit structurel corrigé du pétrole en pourcentage du capital du fonds de pension public mondial au début de l’année): 2,9 (2016: 2,7, 2017: 2,9).
  • L’utilisation des prix du pétrole augmente en fait de 6 milliards NOK et représente 231,1 milliards NOK de revenus pétroliers en 2018.
  • Le fonds pétrolier devrait avoir une valeur de 8465 milliards NOK d’ici la fin de 2018.
  • La proposition du gouvernement contient de nouveaux allégements fiscaux en 2018 d’environ 3 milliards NOK accumulés et 0,7 milliard NOK enregistrés.

© NTB Norway.mw / La Norvège aujourd’hui