Marché du travail très différencié entre les sexes en Norvège - 3

La Norvège a un marché du travail très différencié et divisé entre les sexes, selon les chiffres de Statistics Norway (SSB). La différenciation salariale entre les sexes est la plus faible au Finnmark, tandis que l’égalité des sexes sur le lieu de travail est la plus élevée à Oslo et Akershus.

Le rapport de SSB est basé sur des mesures de douze indicateurs différents de l’égalité des sexes sur le marché du travail. Il n’est pas surprenant qu’Oslo et Akershus obtiennent les meilleurs scores.

« Dans les villes, il y en a beaucoup plus qui travaillent dans des professions et des industries où il y a un grand degré d’équilibre entre les sexes, où les revenus sont similaires, et il y a plus de femmes cadres et moins de femmes qui travaillent à temps partiel », a déclaré la conseillère principale, Kristin Egge-Hoveid de SSB au journal Dagsavisen.

Allez voir les Baleines en Catamaran

À Oslo, 40 % de tous les dirigeants sont des femmes, ce qui est le pourcentage le plus élevé du pays.
Akershus occupe la deuxième place, avec 38%. Oslo est le comté où, dans les secteurs public et privé, la main-d’œuvre est le moins dominée par un seul sexe.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

En plus d’Oslo et d’Akershus, Troms et Finnmark obtiennent également des scores élevés sur de nombreux indicateurs. Le Finnmark, par exemple, a le différentiel de salaire le plus bas entre les femmes et les hommes.

La raison en est que le niveau de revenu des femmes dans le comté de Finnmark est relativement élevé
par rapport aux autres comtés. Les hommes du Finnmark, en revanche, ont les revenus les plus bas du pays, ce qui se traduit par un revenu similaire à celui des femmes.

En Norvège occidentale, les différences entre les sexes sont particulièrement importantes dans le secteur public. À Rogaland, Møre et Romsdal, et Sogn et Fjordane, près de 75 % des personnes employées dans le secteur public sont des femmes.

« Dans l’ouest de la Norvège et dans la majeure partie du Rogaland, nous voyons une industrie pétrolière dominée par les hommes, où les gens gagnent beaucoup d’argent, tandis que le secteur public est davantage dominé par les femmes », a déclaré Egge-Hoveid.

© NTB Norway.mw / La Norvège aujourd’hui