Investir dans 25 ans de plus sur le champ de Snorre - 3

Statoil soumet aujourd’hui, au nom des partenaires de l’Unité Snorre, le plan de développement et d’exploitation (PDO) du projet d’expansion de Snorre aux autorités. Dans le même temps, des contrats d’une valeur allant jusqu’à 9 milliards de NOK seront attribués.

L’investissement augmentera la récupération du champ Snorre de près de 200 millions de barils.

« Snorre Expansion a été un projet marginal et Statoil a travaillé en étroite collaboration avec des partenaires et des fournisseurs pour le réaliser. Nous sommes enfin arrivés à un bon concept utilisant l’infrastructure existante et réduisant les coûts », a déclaré Margareth Øvrum, vice-présidente exécutive pour la technologie, les projets et le forage.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

« En 2017, nous avons bénéficié d’un effort d’amélioration global de Statoil et de ses fournisseurs, et nous avons réussi à réaliser des plans de développement pour Njord, Baugé, Johan Castberg et maintenant Snorre Expansion, conduisant à des investissements de 90 milliards de NOK sur le plateau continental norvégien ( NCS) et une activité importante pour l’industrie », explique Øvrum.

Découvrez un magnifique Fjord

Le champ Snorre est important dans nos efforts pour accroître la création de valeur à long terme et l’activité sur le NCS. La vie de Snorre A devait initialement durer jusqu’en 2011-2014. Désormais, le champ de Snorre devrait produire au-delà de 2040.

« L’activité à long terme et la création de valeur sur le NCS sont au cœur de notre stratégie. Snorre Expansion est le plus grand projet de récupération améliorée du pétrole (IOR) sur le NCS, et fournit une production et une activité précieuses au profit de l’entreprise, des partenaires et de la société. Les coûts d’investissement dépassent légèrement les 19 milliards de NOK, et le PDO implique un développement sous-marin complet, la mise à niveau de l’installation Snorre A, une augmentation de l’injection de gaz et de l’importation de gaz pour injection », a déclaré Arne Sigve Nylund, vice-président exécutif de Statoil pour le développement et la production Norvège.

En plus du PDO soumis aujourd’hui, Statoil signe également des contrats pour le système de production sous-marin avec TechnipFMC, la fabrication et l’installation du système de faisceaux de pipelines avec Subsea 7, des travaux de modification sur Snorre A avec Aibel et une plate-forme avec Transocean. Tous les contrats sont soumis à l’approbation finale de l’AOP par les autorités norvégiennes.

« Au cours des dernières années, les fournisseurs norvégiens ont démontré à la fois une volonté et une capacité de changement. En raison d’une compétitivité accrue, l’industrie norvégienne joue également un rôle clé dans le projet d’expansion de Snorre. Nous estimons que 80 pour cent des investissements incluront des entreprises en Norvège. Cependant, la compétitivité a une courte durée de vie et il est essentiel que le travail d’amélioration se poursuive avec une force sans relâche », déclare Øvrum.

Sur la base des analyses de l’Agenda Kaupang, environ 23 000 années-homme seront réalisées en Norvège dans la phase du projet d’extension Snorre.

Snorre Expansion prévoit de démarrer la production en 2021 et sera exploitée et entretenue par l’organisation Snorre existante à Stavanger, tandis que les approvisionnements seront toujours gérés par Fjordbase à Florø.

Les partenaires du champ de Snorre sont : Statoil Petroleum AS (33,27 %), Petoro AS (30 %), ExxonMobil Exploration and Production Norway AS (17,44 %), Idemitsu Petroleum Norge AS (9,6 %), DEA Norge AS (8,57 %) et Point Ressources AS (1,1%).

Source : Statoil / Norway.mw