La Corée du Sud expulse les étrangers avant les Jeux Olympiques d'hiver - 3
Lee Hee-beom, au centre, président du comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques d’hiver de Pyeongchang 2018, et la participation se profile alors qu’ils participent à une cérémonie de lancement des pièces commémoratives et des billets de banque pour les Jeux, à Séoul, en Corée du Sud. Alors que les officiels se préparent pour les jeux dans et autour de la petite ville de montagne de Pyeongchang, des inquiétudes persistent quant à l’énorme fardeau financier auquel est confrontée l’une des régions les plus pauvres du pays. Les responsables locaux espèrent que les Jeux apporteront un coup de pouce économique indispensable en faisant de la région une destination touristique de classe mondiale. (AP Photo / Ahn Young-joon, fichier)

La Corée du Sud a envoyé 17 étrangers du pays dans le cadre de mesures antiterroristes avant les Jeux olympiques d’hiver, selon les médias sud-coréens.

Le bureau de l’immigration du pays a rapporté au journal The Korea Times que les personnes expulsées venaient de cinq pays différents, y compris des pays d’Asie centrale et du Sud-Est.

Découvrez les Aurores Boréales

Ils étaient soit membres de groupes terroristes internationaux, soit inscrits sur une liste de personnes recherchées circulant parmi les agences de renseignement de 50 pays.

«Nous devons être très rigoureux dans la lutte contre le terrorisme, car des athlètes et des gens du monde entier viennent aux Jeux olympiques d’hiver de Pyeongchang.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

Nous n’excluons pas la possibilité que des terroristes étrangers puissent entrer dans le pays en se faisant passer pour des voyageurs olympiques ou des employés d’entreprises coréennes. Il faut donc être vigilant avant et pendant les JO », a déclaré un porte-parole.

La Corée du Sud a récemment mené des exercices antiterroristes avec des centaines de policiers et de pompiers armés dans et autour des arènes olympiques de Pyeongchang et Gangneung. Pendant les jeux, environ 5 000 soldats armés surveilleront les arènes.