80 journalistes tués cette année - 3

Jusqu’à présent cette année, au moins 80 journalistes ont été tués dans l’exercice de leur métier, déclare l’organisation internationale de journalistes FIJ.

L’organisation Fédération internationale des journalistes (FIJ) a présenté samedi son « Kill Report » annuel. Ici, il apparaît que 81 journalistes ont perdu la vie, la plupart du fait : d’avoir été pris pour cible, impliqués dans des attentats à la voiture piégée ou accidentellement abattus, dans le monde entier. La liste est à jour jusqu’au 29 décembre de cette année.

Sur les 80 tués, huit femmes ont été tuées, dont deux ont été tuées en Europe. L’un était le Suédois Kim Wall, décédé à bord du sous-marin de l’inventeur danois Peter Madsen, tandis que l’autre était la journaliste d’investigation Daphne Caruana Galizia, qui a été tuée par une voiture piégée à Malte.

Découvrez un magnifique Fjord

Le chiffre montre une légère baisse par rapport à l’année dernière de 93 journalistes tués. Dans le même temps, le volume de violences et de menaces envers les journalistes a considérablement augmenté cette année par rapport aux années précédentes, selon le rapport.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

« Bien que le nombre de tués soit inférieur, le niveau de violence contre les journalistes est inacceptablement élevé », a déclaré le président de la FIJ Philippe Leruth dans un commentaire.

La plupart des journalistes assassinés cette année se sont produits au Mexique, avec un total de 13 tués. Mais beaucoup ont également été tués dans des zones de conflit comme l’Afghanistan, la Syrie et l’Irak.

Selon le rapport, plus de 250 journalistes ont été emprisonnés en 2017.

© NTB Norway.mw / La Norvège aujourd’hui