Nouveau rapport: la démence en Norvège est plus élevée qu'on ne le supposait auparavant - 3

Le nombre de personnes atteintes de démence se situe entre 84 000 et 104 000, selon un récent rapport de l’Institut national de la santé publique, mais les chiffres sont incertains.

Dans le rapport «Prévalence de la santé mentale en Norvège», rédigé par le ministère de la Santé et des Services de soins (HOD), l’Institut de santé publique (FHI) souligne que la prévalence de la démence est plus élevée qu’on ne le pensait auparavant. Selon FHI, il est courant de supposer qu’environ 70 000 personnes, soit 1,4% de la population, souffrent de démence en Norvège. Cette estimation est basée sur une seule enquête réalisée aux Pays-Bas il y a 20 ans.

«Les chiffres que nous avons sur la démence ne sont pas bons et c’est un défi que nous n’ayons pas de chiffres norvégiens. Nous avons maintenant augmenté l’estimation de 70 000 à entre 84 000 et 104 000 », déclare Anne Reneflot, directrice du département de la santé mentale de FHI à NTB.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

Plus de personnes âgées
Tant en Norvège qu’au niveau international, on s’attend à une augmentation du nombre de cas. La raison en est que la croissance générale de la population et l’augmentation de l’espérance de vie font qu’il y a de plus en plus de personnes âgées.

Découvrez les Aurores Boréales

Le directeur de recherche Geir Selbæk du Service national des compétences pour le vieillissement et la santé souligne que les chiffres incertains rendent difficile la planification des travaux sur la démence.

«Il y a actuellement une enquête de population en cours en Norvège sur la démence qui sera achevée au printemps 2019. Ce n’est qu’alors que nous en saurons plus et obtiendrons un aperçu des chiffres norvégiens et ce sera pour la première fois à cet égard», dit-il.

Amélioration
Selon Selbæk, la proportion de personnes âgées atteintes de démence pourrait être en baisse, même si le nombre augmente.

– «Plusieurs enquêtes internationales indiquent que la proportion de démence chez les personnes âgées est en baisse. Il n’y a aucune raison claire pour laquelle c’est le cas. Une explication possible est la réduction de l’apparition d’un certain nombre de facteurs de risque, tels que l’hypertension artérielle. Nous avons constaté une meilleure prise en charge des maladies cardiovasculaires et une meilleure circulation sanguine vers le cerveau. Dans l’ensemble, cela peut avoir quelque chose à dire », dit-il.

© NTB Norway.mw / La Norvège aujourd’hui