Stoltenberg vise les armes nucléaires - 3

Jens Stoltenberg, ancien Premier ministre norvégien et actuel secrétaire général par intérim de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN), a fait part de ses préoccupations concernant les accords sur les armes nucléaires lors de la Conférence de Munich sur la sécurité qui se tiendra jusqu’à demain 18 février.

S’adressant à la presse norvégienne, Stoltenberg a fait part de ses inquiétudes quant au peu de discussions (sur la scène mondiale) concernant les armes nucléaires.

« Les armes nucléaires sont un sujet critique. Par conséquent, nous devons discuter (les armes nucléaires) même si c’est une question compliquée.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Stoltenberg soutient que les politiques nucléaires vont dans la mauvaise direction. Il pointe du doigt de nouveaux États dotés d’armes nucléaires, dont la Corée du Nord. Il met en évidence le programme d’armes nucléaires modernisé de la Russie et l’affirmation des États-Unis selon laquelle la Russie viole les accords INF qui interdisent le déploiement de missiles nucléaires terrestres (vus au Moyen-Orient) en Europe.

Découvrez les Aurores Boréales

Lors de la conférence, Stoltenberg a rappelé que la lutte contre les armes nucléaires a contribué à façonner toute une génération de réflexions sur la politique de sécurité nucléaire au cours des années 1970 et 1980.

‘C’est très grave. Ignorer ces problèmes ne les fera pas disparaître. Ces problèmes appellent des discussions ouvertes.’ déclare Stoltenberg.

Stoltenberg estime que l’une de ses fonctions en tant que secrétaire général de l’OTAN est d’attirer l’attention sur les menaces qu’il voit et de mobiliser le soutien pour les accords existants qui aident à garder le développement des armes nucléaires sous contrôle strict.

Stoltenberg a été Premier ministre de Norvège de 2000 à 2001, puis de 2005 à 2013.

La Conférence de Munich sur la sécurité réunit plus de 450 décideurs de haut niveau, chefs d’État, ministres et représentants de haut niveau de l’industrie, des médias et du monde universitaire pour débattre sur les défis actuels et futurs en matière de sécurité.

La Conférence de Munich sur la sécurité se déroule du 16 au 18 février 2018

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui