L'Autorité européenne de sécurité des aliments affirme que les pesticides contribuent à tuer les abeilles - 3

Une nouvelle étude de l’Autorité européenne de sécurité des aliments a confirmé que les pesticides de type nicotine menacent diverses abeilles.

L’organe de l’UE est arrivé à la même conclusion il y a cinq ans, mais l’étude a ensuite été rejetée comme peu crédible par les entreprises produisant les pesticides actuels.

Mercredi, l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a présenté une nouvelle étude confirmant que la plupart des pesticides de ce type présentent un risque pour les abeilles sauvages et les abeilles mellifères.

Découvrez un magnifique Fjord

« Dans l’ensemble, nous avons confirmé qu’elles présentent un risque pour les trois types d’abeilles que nous avons considérés », a déclaré l’expert de l’EFSA, José Tarazona.

Découvrez un magnifique Fjord

Les trois abeilles sont les bourdons, les abeilles solitaires et les abeilles mellifères.

Les soi-disant « néonototinoïdes » ont été liés à une forte baisse du nombre d’abeilles dans le monde, ce qui a suscité de sérieuses inquiétudes quant à la production alimentaire future, car les abeilles jouent un rôle important dans la pollinisation de nombreux types de cultures.

L’étude de l’EFSA comprend trois types de « néonicotinoïdes » : « klothianidine », « imidaclopride » et « thiaméthoxame ». À la suite des conclusions de 2013, l’UE a introduit des restrictions sévères à leur égard.

Les dernières conclusions de l’EFSA seront désormais transmises à la Commission européenne et aux pays de l’UE, qui décideront s’il y a lieu d’introduire des restrictions encore plus strictes sur l’utilisation des pesticides en question.

Les produits phytopharmaceutiques sont fabriqués par Bayer et Syngenta, et Monsanto entre autres. Il y a cinq ans, ils ont rejeté les conclusions de l’EFSA parce qu’ils pensaient qu’elles étaient mal étayées.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui