SV top souhaite remplacer "Ja, vi elsker" - 3
17 mai-célébration de la rue Karl Johan à Oslo.Photo : Vegard Grøtt / NTB scanpix

SV top souhaite remplacer « Ja, vi elsker »

Oddny Miljeteig (Parti socialiste) estime que l’hymne national norvégien est obsolète et discriminatoire à l’égard des femmes et devrait être remplacé. «Je pense que nous avons besoin d’un nouvel hymne», dit-elle.

Miljeteig est le chef de groupe du Parti socialiste (SV) au conseil municipal de Bergen, et pendant une courte période, a été vice-présidente du parti à partir de mars 2015, elle a démissionné de son poste l’année dernière pour cause de maladie.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

Elle pense que l’hymne est dépassé et réagit, entre autres, à la phrase « Les mères ont pleuré » (og mødrene har grett) et dit qu’il est grand temps de réviser l’hymne national.

« Il devrait mettre davantage l’accent sur la vie quotidienne et sur l’histoire des femmes et des hommes. Je pense également que cela devrait être à la fois à Nynorsk et à Bokmål, moitié-moitié », a-t-elle déclaré à NRK.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

Le texte de « Yes, we Love (cherish) » a été écrit par Bjørnstjerne Bjørnson, et l’hymne a été publié pour la première fois le jour de la fête nationale norvégienne le 17 mai 1864.

« Le texte de notre hymne national est un texte littéraire qui doit être interprété en fonction de son époque », explique Åse Wetås, directeur du Norwegian Language Council. Elle souligne que l’hymne a après tout 150 ans.

– On retrouve ici des choix de mots et du pathétique que nous n’aurions pas choisis aujourd’hui. Cela s’applique également à des chansons comme « Entre les collines et les montagnes » (Mellom bakkar og berg) et « Que Dieu bénisse notre patrie bien-aimée » (Gud signe vårt fedreland) dit-elle.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui