Pas même près du cigare, dit Willoch - 3

Pas assez grave pour faire tomber le gouvernement, dit Willoch

L’ancien Premier ministre et grand vieillard de la politique norvégienne, Kåre Willoch (Conservateurs), estime que la question de Listhaug n’est pas assez sérieuse pour mettre le gouvernement à la hache.

Le Nestor du parti conservateur estime également que la première ministre Erna Solberg fait la seule bonne chose quand elle ne fait pas de quartier.

– Je suis arrivé à la conclusion que cette affaire n’est pas suffisamment grave pour renverser le Gouvernement. Je pense que cela n’aurait aucun sens s’il s’agissait de rendre la gestion du pays plus difficile, confie Willoch au journal Dag og tid (Jour et heure).

A peu de sens

Willoch souligne envers Nettavisen que l’interview a été menée avant la dernière tournure des événements au Parlement jeudi.

– Mais vu les excuses que Listhaug a présentées au Parlement, qui nota bene a le sceau d’approbation du Premier ministre, cela n’a aucun sens de remplacer le gouvernement à ce stade, dit Willoch à Nettavisen.

Il estime que le premier ministre fait ce qu’il faut lorsqu’elle menace de démissionner.

– Je comprends parfaitement le Premier ministre. Elle fait la seule bonne chose. Le Parti du progrès (Frp) a clairement indiqué qu’il était inacceptable pour eux de rester au gouvernement si Listhaug obtient un vote de défiance contre elle au Parlement, a déclaré Willoch à NRK.

Utilisation du langage

L’ancien premier ministre estime que l’opposition devrait suspendre le vote de défiance.

– Pour le bien de la Norvège et de la stabilité politique globale, il est impératif que cette affaire soit réglée le plus tôt possible, a-t-il déclaré.

Willoch souligne à Dag og Tid qu’il faut croire ce que les gens disent concernant leurs motivations lors des débats politiques.

– En général, c’est un bonus pour tous les débats que l’on croit en ce que dit l’autre partie sur ses motivations. Quand tout est dit et fait, il faut pouvoir accepter que certains jurons soient plus durs qu’ils ne le devraient. Listhaug, par exemple, utilise un langage qui n’est pas toujours de premier ordre. Malheureusement, elle n’est pas la seule à le faire, dit le grand vieux du parti conservateur, Kåre Willoch.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui