Pollution découverte à Norsk Hydro au Brésil - 3

Plus de pollution découverte à la centrale de Norsk Hydro au Brésil

D’autres occurrences de pollution de la centrale d’Alunorte au Brésil, qui appartient à Norsk Hydro, ont été découvertes. Le patron d’Hydro se prosterne et s’excuse auprès des habitants.

Dans le même temps, l’entreprise annonce qu’elle prolonge l’examen indépendant de la situation et initie un audit interne.

– Nous avons déversé des eaux de pluie et de surface non traitées dans le fleuve Pará. C’est totalement inacceptable et une violation de ce que représente Hydro. Au nom de l’entreprise, je voudrais m’excuser auprès de la population locale, du gouvernement et de la société, a déclaré le PDG d’Hydro, Svein Richard Brandtzæg, dans un communiqué de presse publié la veille de lundi CET.

Découvrez les Aurores Boréales

De nouvelles découvertes

Hydro a précédemment admis que la pluie et l’eau de surface de l’usine avaient déjà fui en raison d’une grande quantité de pluie dans la région en février.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

Maintenant, la société en partie publique annonce que d’autres fuites ont également été découvertes, ce dont Hydro a été informée par l’Autorité brésilienne de l’environnement SEMAS le 15 mars.

L’avertissement souligne une « connexion sans licence » entre la raffinerie d’alumine d’Alunorte et un canal de drainage approuvé de l’usine d’aluminium voisine d’Albras, selon Hydro. L’eau a été déversée dans la rivière Pará.

– Selon le permis, toutes les eaux de pluie et de surface d’Alunorte doivent aller au système de traitement des eaux. Les tests effectués par la SEMAS montrent que l’eau s’est plutôt infiltrée dans le canal appartenant à Albras. Ces fuites se sont produites indépendamment des fortes pluies de février, écrit Norsk Hydro dans son communiqué de presse.

L’eau de pluie non traitée s’est retrouvée dans la rivière

Selon l’entreprise, il s’agit de l’eau de pluie non traitée provenant du toit d’un hangar où est stocké du charbon qui a été déversée dans la rivière via le canal.

– Hydro a ensuite découvert un apport supplémentaire d’eau dans ce canal à partir d’une zone où il était auparavant stocké de l’hydrate, indique le communiqué de presse.

La sortie du canal depuis le toit du hangar est maintenant bloquée. Hydro s’efforce également de trouver la meilleure solution pour bloquer la sortie de la zone de stockage d’hydrates.

Le résultat de la revue interne et les premiers résultats de la revue externe seront présentés le 9 avril.

Investissements supplémentaires

Vendredi, Hydro a annoncé qu’elle moderniserait l’usine de traitement des eaux de la raffinerie d’aluminium pour un coût total de 500 millions de NOK.

Selon le groupe, la capacité d’Alunorte augmente ainsi de 50 % et cela renforce également la capacité de la raffinerie à faire face aux conditions météorologiques extrêmes à l’avenir.

Après la première découverte d’eau potable contaminée à proximité de l’usine, les autorités ont imposé à Hydro de réduire de moitié sa production pour le moment. Hydro possède 90 pour cent de l’usine et y emploie 2 000 travailleurs.

La direction de l’Hydro était en réunion avec le ministre de l’Industrie, Torbjørn Røe Isaksen (Conservateurs), pour s’expliquer sur les fuites. Le lendemain, la société a publié un communiqué de presse dans lequel elle s’excuse pour les premières fuites.

– Nous reconnaissons que nous devons rétablir la confiance en changeant nos attitudes, nos actions et la façon dont nous coopérons avec nos voisins, déclare le PDG de Norsk Hydro, Svein Richard Brandtzæg.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui