Les travailleurs norvégiens se sentent moins menacés par les robots - 3
Un robot aide à la réception du stand de Changan lors d’Auto China 2018 à Pékin, en Chine, le jeudi 26 avril 2018. Auto China 2018, le plus grand événement commercial de l’industrie cette année, est éclipsé par la montée des tensions commerciales entre Pékin et le président américain Donald Trump, qui a menacé d’augmenter les tarifs sur les produits chinois, y compris les automobiles, dans un différend sur la politique technologique. (Photo AP/Ng Han Guan)

Les travailleurs norvégiens sont ceux qui se sentent le moins menacés par les robots, selon une enquête sur les conséquences de l’automatisation dans les pays de l’OCDE.

Le rapport, rédigé au nom de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), s’adresse aux 35 États membres de l’organisation.

Allez voir les Baleines en Catamaran

Parmi ceux-ci, la Norvège est le pays où les travailleurs ont le moins peur de l’automatisation.

Seuls 6% de tous les emplois en Norvège sont hautement automatisés, selon le rapport, qui a été mentionné pour la première fois par Research.no. La raison en est que de nombreux emplois en Norvège nécessitent à la fois une intelligence cognitive et sociale. Les plus exposés sont les salariés de l’industrie
entreprises, l’agriculture, la production alimentaire et le transport.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Le site Web a également écrit que la Lituanie, la Grèce, la Turquie, l’Allemagne et la Slovaquie ont été signalées comme des pays où l’automatisation menaçait un grand nombre d’emplois. Selon le rapport, 33 % de tous les emplois en Slovaquie sont hautement automatisés.

© NTB scanpix / #La Norvège aujourd’hui