KrF veut changer la taxe sur le sucre - 3

KrF veut changer la taxe sur le sucre

Les chrétiens-démocrates (KrF) exigeront une révision de la taxe sur le sucre sur les boissons dans le budget révisé de l’État.

C’est ce que le porte-parole fiscal du parti, Kjell Ingolf Ropstad, confirme à VG.

– Nous voulons mieux cibler la taxe, où il y aura une faible taxe sur l’eau avec un goût ajouté et une taxe plus élevée sur les boissons non alcoolisées à haute teneur en sucre, dit Ropstad.

Allez voir les Baleines en Catamaran

Il souligne qu’une telle taxe différenciée a été introduite au Royaume-Uni, en Finlande et en Irlande.

Découvrez un magnifique Fjord

– Nous ne sommes pas certains des effets et insisterons sur le fait que l’impact doit d’abord être examiné. L’Irlande est une île sans commerce frontalier et n’est pas comparable. Le problème est le niveau élevé de taxation et que toutes les augmentations de taxes différentes au fil du temps combinées, se traduisent par un commerce frontalier beaucoup plus élevé, déclare Petter Nome, PDG de la Brewery and Beverage Association.

Pas bon pour personne

À Sandefjord, la chocolaterie de Hval a licencié un tiers de son personnel en raison de la taxe sur le sucre, explique le directeur de l’usine, Rune Forsberg.

Le chiffre d’affaires de la chocolaterie de Vestfold a diminué de 23 pour cent, écrit NRK.

– Nous avons licencié 5 employés sur 14 et perdu 1 million de NOK depuis la nouvelle année. En outre, l’État a perdu 400 000 NOK d’impôts. Ce n’est bon pour personne, dit Forsberg à la chaîne d’Etat.

Allé trop loin

Forsberg ne pense pas que nous mangeons moins de chocolat en Norvège, mais que nous achetons là où le prix est le plus bas. Il croit que la taxe doit être réduite.

– Les politiciens doivent maintenant comprendre qu’ils sont allés trop loin. En Finlande, l’ESA dit qu’elle ne peut pas continuer avec de telles taxes discriminatoires et qu’elle les réduit donc. Cela doit être fait ici aussi, dit-il.

Le directeur général de NHO Food and Beverages, Petter Haas Brubakk, est d’accord avec Forsberg. Kårstein Løvaas (conservateurs) de la commission de la nutrition du Parlement déclare que la taxe doit être revue en profondeur pour trouver une solution plus juste.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui