Un homme qui fabriquait de fausses cartes bancaires en série condamné à la prison - 3

Un homme de 37 ans a été reconnu coupable de fraude massive par fausses cartes bancaires. Les cartes ont été utilisées pour acquérir des abonnements mobiles et des prêts de crédit au nom d’autrui.

Plus tôt cette semaine, l’homme a été reconnu coupable et condamné à une peine de deux ans et quatre mois de prison par le tribunal de district d’Oslo. Un an et dix mois de la peine sera soumis à une période probatoire de trois ans.

Au total, l’homme a été reconnu coupable de 28 chefs d’accusation de fraude, 28 tentatives de fraude grossière, 17 vols d’identité, production d’un certain nombre de fausses cartes, trafic de drogue et recel.

Découvrez les Aurores Boréales

Dans l’appartement du cohabitant de l’homme d’alors, la police a trouvé en 2016 des imprimantes à cartes, du matériel de fabrication de fausses cartes, des cartes vierges, des téléphones portables, de faux certificats de police et diverses fausses cartes bancaires.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

L’homme a admis qu’il avait produit toutes les cartes. Il a toutefois précisé qu’il s’était fait aider de deux autres personnes, qu’il n’a pas nommées, afin d’obtenir le numéro de naissance et de sécurité sociale de personnes au hasard. Ensuite, il a produit des cartes avec sa propre image, mais avec les noms et les données personnelles des autres.

Avec les fausses cartes, il a pu acquérir des abonnements mobiles qui pouvaient être utilisés pour échanger des marchandises à crédit.

L’homme a déclaré avoir maintenu la production de cartes pendant environ six mois. Il pense également qu’il pourrait y avoir plus de crimes dans l’affaire que ceux mentionnés dans l’accusation et le jugement contre lui.

Le tribunal de district d’Oslo a souligné que les personnes dont l’homme avait utilisé les noms et leurs données personnelles n’avaient subi aucune perte financière. Cependant, plusieurs établissements de crédit, magasins et autres sociétés l’avaient fait.

L’homme avait déjà été condamné à une peine de deux ans et demi de prison pour imagerie négligente et plusieurs autres crimes. Il avait également été condamné à de la prison pour escroquerie.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui