Leader travailliste avec un soutien médiocre - 3
Chef du parti Jonas Gahr Støre, Parti travailliste norvégien. Photo: Terje Pedersen / NTB scanpix

Støre avec un soutien terne en tant que leader travailliste

Selon un sondage réalisé pour VG, 42 pour cent au total pensent que le chef du parti travailliste norvégien, Jonas Gahr Støre, n’est pas la bonne personne pour diriger le parti. Les électeurs du parti sont généralement en désaccord.

Selon un sondage réalisé par Respons Analysis au nom de VG, seuls 35% des personnes interrogées déclarent que Støre est la bonne personne pour diriger le parti vers les élections générales qui se tiendront dans trois ans. 24% ne savent pas s’il doit continuer ou non.

Les travaillistes ont récemment été dans la tempête et, depuis janvier, la popularité moyenne du parti est restée inférieure à 25%, selon le site Internet Poll of Polls.

Découvrez un magnifique Fjord

Une moyenne des enquêtes menées en mai montre que les conservateurs (Høyre) restent le plus grand parti de Norvège avec une moyenne de 26,7% des électeurs derrière eux. Selon cela, le Parti travailliste (Ap) bénéficie d’un soutien général de 24,6%. Cela représente une baisse de près de 3 points de pourcentage par rapport aux résultats des dernières élections générales.

Découvrez un magnifique Fjord

Støre reçoit cependant plus de soutien de ses propres électeurs. Parmi les siens, près des deux tiers (63%) pensent qu’il est la bonne personne pour le poste de chef de parti. Un membre travailliste sur quatre estime que le parti devrait changer de chef, tandis que 13% sont indécis.

– Je suis heureux qu’une nette majorité d’électeurs travaillistes croient que je suis la bonne personne pour diriger le parti. Que certains croient que je ne suis pas étonnant à la suite des résultats des élections et que nous ayons une période derrière nous avec des choses exigeantes qui se passent en interne, dit Støre au journal.

L’enquête a été menée entre le 3 maird et 7 maie. 1 002 personnes y ont participé. Sur ce nombre, 171 (17%) indiquent qu’ils voteront pour les travaillistes si des élections avaient lieu maintenant.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui