Visite du château de Shakespeare, MACBETH - Norway Today - 3

Visite du château de Shakespeare de TNT, MACBETH

Après le succès de l’année dernière à Bergenshus, TNT va à nouveau se produire parmi les 7 montagnes. Cette année, la pièce est MACBETH de William Shakespeare. Elle sera jouée en extérieur à Bergenhus en août 2018 (si le temps le permet, sinon à l’intérieur de la forteresse).

La tragédie de MACBETH

Par William Shakespeare. Réalisé par Paul Stebbings

Si MACBETH n’est pas la meilleure pièce jamais écrite, c’est certainement la plus jouée. La pièce explore la corruption du pouvoir et ses résultats terrifiants, à la fois politiquement et personnellement. Mais si les thèmes sont profonds et complexes, la forme est extrêmement divertissante: il s’agit d’un thriller, d’une histoire de guerre, d’une romance, d’un cauchemar, d’une histoire d’horreur et d’une présentation des plus puissantes du surnaturel.

Découvrez les Aurores Boréales

Les sorcières chevauchent cette pièce en tant que démons et restaurateurs de l’ordre naturel que MACBETH et sa femme meurtrière cherchent à détruire. Le mal que le couple royal déchaîne rebondit sur eux-mêmes et, au moyen de la poésie la plus extraordinaire, nous, le public, regardons l’effondrement de l’ambition nue dans le doute de soi torturé et la folie ultime.

La production de TNT, dirigée par Paul Stebbings, était la première production Shakespeare de la société. La production a eu un tel succès qu’elle a été constamment relancée et tournée dans le monde entier depuis 2001 dans plus de quarante pays sur quatre continents.

Découvrez les Aurores Boréales

C’est peut-être la production de MACBETH la plus jouée de ce siècle. Le public a été ravi de cette production de Londres à Atlanta, de Pékin à Berlin, du Salvador à la Thaïlande et de l’Australie à la Norvège.

C’est une version pleine de sang de la pièce, la sorcière mue dans son intensité. La production n’est pas effrayée par le surnaturel, ni compromise par la tenue moderne.

Mais ce n’est pas non plus une production à l’ancienne; la partition musicale de Paul Flush fait avancer la pièce et crée une texture sonore irrésistible de qualité presque filmique. La forêt et le château fusionnent et fondent. Les sorcières sont une présence presque constante, ni mâle ni femelle (ou les deux) et aussi impitoyable que les Furies grecques. Le jeu est rapide et physique.

Surtout, la production dégage l’intensité poétique de Shakespeare, écrivant à la hauteur de ses pouvoirs. La pièce n’est pas tant interprétée qu’élucidée, exposant ses vérités universelles. Dans notre monde moderne où le pouvoir semble séparé de la moralité et l’irrationnel semble balayer tout devant lui, ce drame puissant nous rappelle que nous ne sommes pas seulement corrompus mais diminués par le mal. Car sans boussole morale, nous serons comme MACBETH le monarque meurtrier:

– Une brève bougie… la vie n’est qu’un pauvre joueur qui se pavane et s’inquiète de son heure sur la scène puis ne s’entend plus, C’est un conte raconté par un idiot, plein de son et de fureur, Ne signifiant rien.

Commentaires

– Des cris farouches lui transpercent l’air… dès le premier instant de ce MACBETH, le public s’est tenu est un étau comme une prise. JAPON TIMES

– Je n’ai jamais su que Shakespeare pouvait être aussi divertissant, CNN TV,

– Théâtre de classe mondiale, The Observer, Royaume-Uni

Spectacle de théâtre en plein air en anglais à la fête de Bergenhus

Université de Bergen
20 aoûte, 2018, 18:00
AdmissionNOK 300, – (étudiants / élèves Kr.150, -)
Des billetsBillett Service, tél. +47 815 33 133
À propos de l’événementInformations sur l’événement
En cas de pluie, le spectacle aura lieu dans le Haakonshall.
informations[email protected]
Site InternetADG

© ADG / #La Norvège aujourd’hui