L'OTAN avec une déclaration commune après le sommet - 3

L’OTAN a convenu d’une déclaration conjointe après le sommet

Les États membres de l’OTAN se sont mis d’accord sur une déclaration finale après le sommet de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord. Les États-Unis sont toujours, au moins officiellement, en faveur du principe du «tout pour un». Ils invitent également la Macédoine à sortir du froid.

– A l’issue de la réunion, personne n’a exprimé d’objection à la déclaration, déclare la Première ministre norvégienne Erna Solberg (conservatrice).

À l’approche du sommet, il y avait beaucoup de tension entre les États-Unis et les autres États membres.

– Nous avons nos désaccords, mais le plus important est que nous avons pris des décisions qui font avancer l’OTAN, a déclaré le secrétaire général, Jens Stoltenberg, lors d’une conférence de presse mercredi après-midi.

Il souligne l’accord visant à renforcer les capacités de dissuasion et de défense de l’alliance. Il souligne également que de nombreux dirigeants de l’OTAN ont promis des contributions supplémentaires pour y parvenir.

Confirme la validité du § 5

La déclaration ratifiée fait référence à l’article 5, qui stipule que toute attaque contre un membre de l’OTAN doit être considérée comme une attaque contre tous les États membres. Les États-Unis confirment ainsi leur soutien à cet élément clé, sans tenir compte de certaines allusions de Trump au contraire.

Les États-Unis sont cependant essentiels pour que le pays prenne la part du lion de la facture. Le budget américain de la défense représente près de 3,6 pour cent de son produit intérieur brut (PIB). De nombreux membres de l’OTAN dépensent moins de 2 pour cent du PIB. Le président américain Donald J. Trump a exigé que les États membres s’engagent à payer au moins 2 pour cent.

Stoltenberg souligne que l’année dernière, seuls trois États membres ont atteint l’objectif de 2% lors de la conférence de presse. Cinq autres États membres ont actuellement annoncé qu’ils atteindraient cet objectif, les grands États de l’OTAN.

Sur les questions de la presse, Stoltenberg déclare qu’il est naturel pour l’OTAN de dépenser plus d’argent en période de tension.

L’OTAN invite l’ex-République yougoslave de Macédoine à adhérer

Les dirigeants de l’OTAN ont envoyé une invitation officielle à l’ex-République yougoslave de Macédoine à devenir membre de l’alliance, après que le conflit avec la Grèce concernant le nom a été résolu.

L’invitation s’ouvre formellement pour que l’État souverain devienne l’État membre numéro 30 de l’OTAN.

Le pays et la Grèce ont signé un accord le mois dernier dans lequel la Macédoine accepte de se renommer en Macédoine du Nord. En retour, Athènes ne bloquera plus l’adhésion à l’OTAN et à l’UE.

Macron nie la déclaration de Trump concernant les budgets de l’OTAN

Le président français, Emmanuel Macron, nie que ses homologues américains prétendent que l’OTAN accepte de dépenser encore plus d’argent pour la défense.

– Tout le monde dans la salle était à l’amiable et ils ont accepté de payer plus et de le faire plus rapidement, selon Trump.

Le président français a rapidement réfuté l’affirmation de Trump, soulignant que les États membres de l’OTAN n’avaient pas accepté d’augmenter davantage leurs budgets de défense.N Les partenaires de l’Alliance ont décidé en 2014 de porter les budgets de la défense à 2% de leur produit intérieur brut d’ici 2024.

Macron affirme également que Trump «n’a à aucun moment menacé de retirer les États-Unis de l’OTAN, que ce soit en public ou en privé».

© NTB scanpix / #La Norvège aujourd’hui