7 étudiants sur 10 déclarent ne pas pouvoir étudier sans emploi à temps partiel - 3
Étudiants. Photo: pixabay.com

Selon une enquête récente, 70% des étudiants norvégiens disent ne pas pouvoir étudier sans avoir un emploi à temps partiel. C’est un pourcentage bien plus élevé que dans le reste de l’Europe.

Dans le même temps, Statistics Norway (SSB) a montré que les emplois à temps partiel se font au détriment des études pour un étudiant norvégien sur cinq, selon le journal Dagsavisen.

Découvrez un magnifique Fjord

«Le portefeuille peut être crucial pour votre réussite et la qualité de vos résultats, plus que vos capacités et vos aspirations», a déclaré au journal Håkon Randgaard Mikalsen, le représentant de l’Organisation des étudiants norvégiens (NSO).

L’enquête européenne «Eurostudent VI 2018» a montré que les prêts étudiants et les emplois à temps partiel sont beaucoup plus courants dans les pays nordiques que dans le reste de l’Europe. Les Norvégiens sont plus dépendants des emplois à temps partiel que les étudiants en Suède et au Danemark.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

«Il ne s’agit pas d’une maximisation de la crise, mais d’une orientation vers la réalité. L’appui aux études ne s’applique pas. Le revenu personnel et les contributions familiales sont plus importants que jamais. Seul un tiers des étudiants vivent du soutien aux études  », a déclaré le responsable de l’ONS.

Selon l’enquête auprès des étudiants, la contribution familiale moyenne s’élève à 14% du revenu des étudiants norvégiens, écrit Dagsavisen, ce qui est bien moins que dans de nombreux autres pays européens.

© NTB scanpix / #La Norvège aujourd’hui