L'Europe du Sud se débat dans la canicule - 3

L’Europe du Sud se débat en raison de la canicule

Les gens restent à l’intérieur, à l’ombre ou sur la plage lorsque la canicule approche des niveaux records dans le sud de l’Europe. Au Portugal, un incendie de forêt plus important fait rage.

La vague de chaleur devrait culminer samedi, mais les températures élevées pourraient durer plusieurs jours.

La chaleur qui affecte le sud de l’Europe est amenée au nord par les vents chauds (Kalima) du désert du Sahara.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Au Portugal, les autorités avaient envoyé samedi un avertissement de niveau rouge pour une chaleur extrême dans plus de la moitié du pays, lorsque les températures ont atteint 46 degrés centigrades.

Découvrez un magnifique Fjord

Il est encore un peu inférieur au record national de chaleur de 47,4 degrés centigrades datant de 2003. Le record européen est détenu par Athènes datant de 1977 et se situe à 48 degrés centigrades.

Un état des lieux du continent européen

le Portugal

Près de 740 pompiers ont combattu samedi un incendie de forêt constitué de deux fronts à Monchique à Faro dans le sud. Les flammes ont été aidées par une température réelle de 46 degrés, mais perçue comme une température de 50 degrés centigrades accompagnée d’une très faible humidité, a déclaré le chef de sauvetage local aux médias locaux.

Dans la capitale de Lisbonne, les aires de jeux sont fermées et les autorités encouragent les gens à abandonner le pique-nique et évitent généralement d’être à l’extérieur.

Les maisons d’hébergement pour sans-abri ont des heures d’ouverture prolongées afin que les gens puissent se mettre à l’abri de la chaleur pendant la journée.

Evora, dans le sud du Portugal, ressemblait presque à une ville fantôme, et seuls quelques touristes étrangers osaient s’aventurer à l’extérieur pour prendre des photos des ruines romaines.

– C’est horrible. Nous sommes du Canada et n’avons jamais connu une telle chaleur, dit le touriste Paul Snell.

Espagne

La chaleur torride à Pania s’est poursuivie samedi, et à Cordoue, Séville et Badajoz, des températures de 45 degrés centigrades ont été annoncées samedi. Le record national de l’Espagne a été enregistré à Cordoue en juillet 2017 avec une température fulgurante de 46,9 degrés centigrades.

Ici aussi, il y a des feux de broussailles et de forêt. Un incendie de forêt près de la frontière avec la France a entraîné la fermeture d’une autoroute majeure entre les deux pays voisins samedi. Six avions et hélicoptères sont insérés dans la lutte contre l’incendie.

La canicule a déjà fait trois morts en Espagne, selon les autorités. Un sans-abri est décédé des suites d’un coup de chaleur vendredi. Plus tôt cette semaine, un ouvrier routier et retraité est également décédé des suites de la chaleur.

France

Au total, quatre réacteurs nucléaires sont fermés en France. La compagnie énergétique française EDF explique que l’eau des rivières utilisée pour le refroidissement est tout simplement trop chaude pour être utilisée.

Ce week-end, beaucoup rentrent chez eux de leurs vacances, tandis que l’exode commence pour ceux qui passent des vacances en août. Cela le rend encombré sur les routes françaises. Samedi matin, les autorités ont signalé 670 kilomètres d’embouteillages sur les routes goudronnées extrêmement chaudes.

L’Autriche

À Vienne, les chiens policiers en service lors d’un tournoi de volleyball de sable ont été équipés de chaussures spéciales. Bien que les températures ne dépassent pas 34 degrés centigrades, le sable peut chauffer jusqu’à 50 degrés sous le soleil, ce qui est également trop chaud pour patrouiller les pattes de chien.

À Zurich, en Suisse voisine, la police a fourni à leurs chiens des chaussettes à pattes plus tôt cette semaine.

Si le trottoir semble trop chaud pour une main humaine après cinq secondes, il fait aussi trop chaud pour les pattes de chien, a averti mardi la police zurichoise.

Les Pays-Bas

Les autorités néerlandaises ont fermé des parties de certaines autoroutes car le tarmac a fondu sous la chaleur.

Dans la ville de Zwolle, les autorités ont commencé à couper les branches d’une centaine de peupliers. La crainte est que les branches se brisent sous la chaleur et présentent un risque à la fois pour les automobilistes et les piétons, selon le radiodiffuseur national NOS.

© NTB scanpix / #La Norvège aujourd’hui