La Norvège a de nouveau défendu la médaille d'or du championnat du monde de course d'orientation au relais - 3

La Norvège a résisté à l’opposition et a remporté jeudi sa troisième médaille d’or consécutive aux Championnats du monde masculins d’orientation. Magne Dæhli a assuré le triomphe quatre secondes devant la Suisse.

En tant qu’homme d’ancrage, Dæhli pouvait applaudir avec ses coéquipiers Gaute Hallan Steiwer et Eskil Kinneberg.

En fait, Olav Lundanes était censé participer au relais letton Sigulda, mais il a été submergé par des problèmes d’estomac. Steiwer n’était pas un mauvais remplaçant, qui s’est présenté comme numéro deux.

Découvrez un magnifique Fjord

Kinneberg, devenu champion du monde mardi, a commencé sa jambe à 18 secondes derrière la Lettonie et a expulsé Dæhli avec quatre secondes d’avance sur le Royaume-Uni. Enfin, la marge de victoire est revenue à la Suisse.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Ces dernières années, il s’est vraiment amélioré pour la Norvège dans le relais. Avant la médaille d’or en 2016, la Norvège n’était pas arrivée en tête d’un championnat du monde depuis 2005.

Dæhli a participé aux trois ligues en tant qu’ancre, tandis que Kinneberg faisait également partie du succès de l’année dernière.

Du côté des femmes, la Norvège a pris la quatrième place. La Suisse a remporté la médaille d’or devant les défenseurs du titre, la Suède, tandis que la Russie a remporté la médaille de bronze. La Norvège a terminé 5,06 minutes derrière l’équipe gagnante.

L’équipe norvégienne était composée de Kamilla Olaussen, Marianne Andersen et Andrine Benjaminsen.

«C’est la meilleure performance de la Norvège avec l’équipe féminine depuis 2015. Nous avons maintenant quelque chose sur quoi bâtir pour le championnat du monde de l’an prochain à domicile», a déclaré Benjaminsen dans un communiqué de presse de la Fédération norvégienne de course d’orientation.