Le rouge assure la majorité rouge-vert dans le sondage - 3

Le rouge assure une majorité rouge-verte dans un sondage NRK

Un sondage indique une majorité rouge-vert au Parlement norvégien si les élections ont eu lieu maintenant. Red (Rødt) atterrit au-dessus de la limite de la barrière, tandis que les libéraux (Venstre) et les chrétiens-démocrates (KrF) se retrouvent sous la ligne cruciale.

Ensemble, le Parti travailliste (Ap), le Parti du centre (Sp), les socialistes (SV), le Parti rouge et le Parti vert (OMD) reçoivent le soutien de 50,8% des élus. Cela garantirait 88 des 169 sièges du Parlement norvégien, selon le sondage réalisé par Norstat au nom de NRK.

C’est pour le troisième sondage NRK consécutif que le rouge est au-dessus de la limite de la barrière. Avec 4,4 pour cent des électeurs derrière eux, Red serait représenté par 8 délégués au Parlement, principalement d’Oslo. Cela signifie que le parti ferait pencher la balance au Parlement.

Découvrez les Aurores Boréales

La secrétaire du Parti travailliste, Kjersti Stenseng, commente à NRK:

Allez voir les Baleines en Catamaran

– Ce sur quoi nous nous concentrons actuellement, ce sont les élections locales de l’année prochaine. Nous coopérons avec Red dans de nombreuses municipalités et continuerons de le faire après les élections municipales. Et puis, au Parlement, nous pouvons collaborer avec Red d’un cas à l’autre. En ce qui concerne la coopération gouvernementale, nous avons dit l’année dernière que ce n’était pas le moment d’inclure Red dans le gouvernement, dit Stenseng.

Le Parti du progrès avec un soutien accru

Les conservateurs (Høyre) baissent de 0,9 point de pourcentage à 26,6%, tandis que le Parti du progrès (Frp) gagne 1,2 point de pourcentage et se retrouve avec 13,9% des électeurs derrière eux. Les chrétiens-démocrates (KrF) et les libéraux (Venstre) rejoignent les Verts (OMD) en dessous de la limite de 4%. Au total, les conservateurs, le Frp, les libéraux et le KrF reçoivent le soutien de 46,9% des électeurs et donc 80 mandats au Parlement, 5 sièges de moins que la majorité.

Le Parti travailliste est toujours en dessous de la moyenne à 26,4 pour cent, et les socialistes tombent à 6 pour cent.

Mais bien que ce baromètre du parti indique un possible changement de gouvernement, la Première ministre Erna Solberg peut se réjouir qu’elle soit toujours beaucoup plus populaire que Jonas Støre. Lorsqu’on leur demande qui ils préfèrent en tant que Premier ministre, 52,9% préfèrent Solberg et 30,6% sont en faveur du candidat du Parti travailliste. 16,5 pour cent s’abstiennent de choisir entre eux.

La marge d’erreur dans le sondage de Norstat est assez importante, entre 1,1 et 3,2 points de pourcentage.

© NTB scanpix / #La Norvège aujourd’hui