L'imam de Drammen condamné à la prison pour violences - 3

Un imam d’une mosquée de la région de Drammen a été condamné à un an et trois mois de prison par le tribunal de district de Drammen pour violences contre sa femme et ses trois enfants.

L’imam a été arrêté par la police en avril de cette année après que la fille aînée a confié à un enseignant que son père était violent contre elle, ses deux frères et sœurs plus jeunes et sa mère, écrit Drammen Tidende

Le père de trois enfants dans la quarantaine a été amené du Pakistan pour être imam dans une mosquée de Drammen il y a près de deux ans, et les violences pour lesquelles il a été reconnu coupable ont eu lieu du printemps 2017 jusqu’à l’arrestation.

Découvrez un magnifique Fjord

Au cours du procès, les témoignages des enfants ont été joués devant le tribunal. Les enfants parlaient d’un père qui décidait de tout à la maison. Si les enfants ne faisaient pas ce qu’il disait, il se mettait en colère, criait et les frappait selon les enfants. Le père, pour sa part, a nié avoir jamais levé la main contre les enfants et a expliqué qu’il était conscient qu’il n’était pas permis de frapper les enfants en Norvège.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

– Pensez-vous qu’un homme qui a vécu dans de nombreux pays, qui est religieux et qui a une longue éducation puisse être violent ? il a demandé au tribunal et a souligné qu’il avait plusieurs diplômes de maîtrise.

Le tribunal a statué que l’on pouvait être violent, même si vous êtes religieux et avez une longue éducation.

– Le tribunal ne trouve aucune raison de mettre en doute les allégations des contrevenants. Les enfants ont maintenu leurs explications au fil du temps, même après avoir réalisé qu’ils dirigeaient la prison de la prison, écrit la juge Karina V. Rankin. Elle n’a trouvé aucune circonstance atténuante.

En plus de la peine de prison, l’homme est condamné à payer un total de 200 000 NOK en compensation aux trois enfants. La femme n’a pas souhaité de compensation.

Le défenseur de l’homme, Øyvind Sterri, a déclaré à Drammen Tidende que le verdict ferait l’objet d’un appel.

© NTB scanpix / #La Norvège aujourd’hui