Le lanceur d'alerte de KrF rejoint les conservateurs - 3
Julia Sandstø. Photo : Baard Fiksdal / nho.no

Le lanceur d’alerte de KrF, Sandstø, rejoint les conservateurs

Julia Sandstø, qui a mis en garde en janvier contre le harcèlement sexuel à KrF, change d’allégeance. Le lanceur d’alerte quitte les démocrates-chrétiens (KrF) et rejoint les conservateurs (Høyre).

– Je signale un changement aux conservateurs pour des raisons politiques. C’est quelque chose que j’ai envisagé depuis longtemps, depuis que j’étais dans des discussions scolaires où j’avais beaucoup en commun avec les conservateurs, raconte Julia Sandstø au journal norvégien Dagbladet.

Elle s’est retirée de tous les postes à la KrFU en janvier parce qu’elle estimait qu’on ne la croyait pas après avoir défendu son récit de harcèlement sexuel au sein de l’organisation de jeunesse des démocrates-chrétiens. Après une année difficile, elle regarde maintenant vers l’avenir et dit que son objectif est d’obtenir un siège au conseil municipal pour les conservateurs. Dans le même temps, elle exprime ses sentiments quant à la manière dont la direction de KrF a traité son dossier de dénonciation.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Mission impossible

– La raison pour laquelle je suis resté si longtemps au KrF était que j’avais l’ambition de faire du KrF un parti politique plus englobant, un parti pour les autres que les chrétiens aussi. Mais cela s’est avéré impossible. Les démocrates-chrétiens sont trop lents à adopter et incapables de se renouveler, déclare Sandstø.

Découvrez les Aurores Boréales

– Le Parti conservateur est un parti politique dans lequel je me sens plus à l’aise. Un parti politique où le privé est égal aux services publics plutôt que d’être mal vu. Nous ne voulons pas placer des oreillers sous les aisselles des gens, mais plutôt défendre ceux qui en ont besoin, précise-t-elle.

© NTB scanpix / #La Norvège aujourd’hui