Les libéraux veulent abolir l'asile de l'Église - 3

Les Jeunes Libéraux veulent abolir l’asile de l’Église

Les Jeunes Libéraux pensent que l’asile religieux sape le système d’asile norvégien et souhaitent mettre fin à cette pratique. Sans surprise, cela est fortement contesté par les milieux ecclésiastiques.

Récemment réélu chef de l’organisation de la jeunesse libérale (Unge Venstre), Sondre Hansmark, souligne qu’il n’est pas de la responsabilité des politiciens de se rapporter à ce qui est saint ou non.

La police et l’État ont le monopole de la loi partout, que ce soit dans une salle d’église ou non. Nous ne pouvons pas faire la différence entre les salles paroissiales et les autres salles, explique Hansmark au journal Vårt Land.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Sape le système

Le parti des jeunes pense que l’asile de l’Église sape le système d’asile norvégien. Ils ne veulent pas que le programme devienne un refuge pour les demandeurs d’asile qui ont reçu une décision d’expulsion légale et supprimeront l’asile de l’église afin d’augmenter la protection juridique des demandeurs d’asile à la place.

Découvrez un magnifique Fjord

L’évêque de Bjørgvin (Bergen), Halvor Nordhaug, réagit vivement à la décision. Il qualifie cela de «violation dramatique de l’héritage culturel chrétien».

– C’est l’expression d’une laïcité plate et d’une attitude qui manque de compréhension de ce que signifie la Chambre Sainte, s’exclame l’Evêque.

Le député Geir J. Bakkevold (KrF) a déclaré à NTB que KrF convient que l’asile de l’Église n’est un arrangement optimal pour personne, mais il est important que les démocrates-chrétiens respectent les églises et que la société ait une telle soupape de sécurité.

– Par conséquent, je pense qu’il est à la fois triste et sensationnel que les Jeunes libéraux aient voté pour une proposition d’interdiction. Les libéraux ont déjà été avec nous dans ce point de vue, mais cela semble être un exemple du glissement libéral du centre qu’il a subi au cours des dernières années, croit-il.

© NTB scanpix / #La Norvège aujourd’hui