Les immigrants travaillant dans l'industrie de la construction sont généralement blessés au travail - 7
Construction de routeConstruction de routes.Photo : Norway.mw Media

Les immigrés dans l’artisanat sont quatre fois plus souvent blessés au travail que les Norvégiens, et ils sont plus exposés au bruit nocif, à la poussière, à la fumée, aux gaz et aux vapeurs.

Les chiffres sont présentés dans un nouveau rapport de l’Autorité norvégienne de l’inspection du travail et de l’Institut norvégien de la santé et de la sécurité au travail (STAMI).

Il montre que les immigrés dans l’artisanat signalent plus de problèmes de santé que les artisans norvégiens. De plus, ils signalent plus souvent qu’ils soulèvent des positions incommodes et qu’ils travaillent debout, et qu’ils peuvent faire des pauses moins souvent. La majorité des artisans sont employés dans la construction.

« Le rapport montre que les artisans immigrés sont plus à risque que les Norvégiens. Les employeurs et ceux qui embauchent des immigrants ou des travailleurs étrangers doivent mieux prévenir et réduire le risque de ce groupe », a déclaré Trude Vollheim, directrice de l’inspection du travail.

Le bâtiment et la construction est l’une des industries avec le plus grand nombre de décès dus à des lésions professionnelles et d’accidents du travail, tous les travailleurs ont moins d’un an. Le rapport montre que le nombre de blessures signalées dans le bâtiment et la construction a quelque peu diminué ces dernières années, mais il est toujours légèrement supérieur à la moyenne de toutes les industries.

L’Inspection du travail a enregistré 27 décès parmi la main-d’œuvre nationale en Norvège l’année dernière. Six des morts étaient des citoyens étrangers.

© NTB scanpix / #La Norvège aujourd’hui

Bijoux Norvégiens