Préoccupation concernant le traitement des homosexuels en Tanzanie - 3

Inquiétude norvégienne concernant le traitement des homosexuels en Tanzanie

« Je suis préoccupée par la situation des lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres (LHBTG) en Tanzanie », a déclaré la ministre des Affaires étrangères, Ine Eriksen Søreide de Høyre (H).

Elle a demandé que les droits des minorités sexuelles en Tanzanie soient suivis.

« Dans le même temps, il est positif que le gouvernement tanzanien ait souligné qu’il respecte ses obligations en matière de droits humains et qu’il n’a pas tenu compte de l’action annoncée contre les personnes LHBTG », a déclaré le ministre des Affaires étrangères.

Le gouverneur Paul Makonda, de Dar es Salaam en Tanzanie, a demandé aux habitants de signaler les homosexuels à partir de lundi afin qu’ils puissent être arrêtés.

Dans une déclaration du ministre tanzanien des Affaires étrangères dimanche, le gouvernement a pris ses distances avec les actions du gouverneur de district.

 »La Norvège s’est engagée à renforcer la protection des droits humains, y compris les droits des LHBTG », a déclaré Søreide.

« Nous supposons maintenant que le gouvernement tanzanien assure le suivi auprès des autorités locales de Dar es Salaam et que les autorités à tous les niveaux respectent les conventions et accords sur les droits humains auxquels elles ont souscrit.

Les droits humains font partie du dialogue en cours entre la Norvège et les autorités tanzaniennes », a-t-elle déclaré.

Le ministre du Développement, Nikolai Astrup (H), prévoit un voyage en Tanzanie fin novembre.

 »Les droits de l’homme sont une préoccupation dans la politique de développement. J’aborderai la situation des personnes LHBTG lors de ma visite en Tanzanie fin novembre », a déclaré Astrup.

© NTB scanpix / #La Norvège aujourd’hui