Environ 30 Norvégiens en Syrie - 3

Selon PST, environ 30 Norvégiens ont été tués en Syrie, 40 sont revenus et 30 seraient dans le pays avec un statut précaire, a écrit ABC News.

L’EI a perdu les vastes territoires qu’il avait conquis en Irak et en Syrie en 2014. Selon un rapport publié par l’ONU plus tôt dans l’année, environ 20 000 à 30 000 guerriers de l’EI restent en Irak et en Syrie malgré leur défaite sur le champ de bataille.

Dans le même temps, le flux de recrues étrangères vers l’EI s’est arrêté. En novembre 2018, l’EI occupe moins d’un pour cent du territoire du « califat » qui a été créé en 2014, a écrit ABC News.

Découvrez un magnifique Fjord

« Il est difficile de définir l’EI aujourd’hui, où beaucoup ont été tués, arrêtés ou renvoyés dans leur pays d’origine », a déclaré le chercheur Truls Hallberg Tønnesen, à l’Institut norvégien de recherche sur la défense.

Découvrez un magnifique Fjord

De nombreux combattants étrangers sont rentrés en Europe, où un certain nombre ont été arrêtés et condamnés après leur arrivée. Selon le Service de sécurité de la police (PST), environ 30 Norvégiens ont été tués, 40 sont rentrés et 30 seraient en Syrie avec des statut. À l’heure actuelle, il y a peu d’informations sur les Norvégiens restants en Syrie.

 »Nous savons peu de choses sur ceux que l’on pense être en Syrie. Parmi eux, dix sont des femmes, où au moins une personne se trouve dans un camp. De plus, il y a au moins 20 enfants de ceux qui sont en Syrie » a déclaré le conseiller principal, Martin Bernsen, de PST.

Selon PST, ils ont un aperçu de ceux qui sont rentrés en Norvège. Certaines sont en prison, tandis que d’autres sont surveillées de près par PST. Selon PST, aucune femme n’est retournée en Norvège jusqu’à présent.

© NTB scanpix / #La Norvège aujourd’hui