Trois hommes arrêtés pour le double meurtre - 3

Trois hommes arrêtés pour le double meurtre au Maroc

Trois hommes marocains ont été arrêtés mardi par la police marocaine, soupçonnés d’avoir tué la Norvégienne Maren Ueland (28 ans) et la Danoise Louisa Vesterager Jespersen (24 ans).

Les trois hommes ont été arrêtés à Marrakech, située à environ sept miles au nord des montagnes de l’Atlas, où les deux étudiants ont été retrouvés morts lundi. Selon les médias marocains, les trois hommes sont des habitants de Marrakech.

Les deux femmes, Maren Ueland (28 ans) de Bryne à Rogaland et Louisa Vesterager Jespersen (24 ans) d’Ikast dans le Jutland occidental, au Danemark, ont été retrouvées tuées près du village d’Imlil.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

Les autorités marocaines affirment que les deux hommes ont des coupures à la gorge infligées par un objet tranchant. Des sources locales affirment que les femmes ont été poignardées avec des couteaux par des inconnus.

Découvrez un magnifique Fjord

Selon plusieurs médias, les suspects auraient campé près de l’endroit où les deux femmes s’étaient installées pour la nuit dans la zone de randonnée populaire de la plus haute montagne d’Afrique du Nord, Toubkal. Selon des témoins oculaires, les suspects ont quitté la zone vers 3 heures du matin la veille de la découverte des femmes.

– Les suspects ont campé dans la zone où les meurtres ont eu lieu. Des témoins ont vu le groupe pendant la nuit alors qu’ils se dirigeaient vers le camping, a déclaré une source au journal marocain Morrocco World News (MWN).

Étudié la vie en plein air

Les deux victimes du meurtre étaient des étudiants de l’Université de la Norvège du Sud-Est (USN) à Bø à Telemark, où des camarades et des enseignants se sont réunis mardi. À l’extérieur de l’université, le drapeau a volé en berne. Les deux étudiants ont suivi la deuxième année d’un programme de licence en activités de plein air proposé par l’université de Bø.

La mère de Maren Ueland, Irene Ueland, dit qu’ils ont lu des informations sur les meurtres lundi soir et craignaient que ce soit Maren et son compagnon d’étude danois qui étaient impliqués.

– J’ai appelé le numéro d’urgence de la police. La police ne savait rien mais allait vérifier. Un peu plus tard, ils m’ont appelé pendant que je conduisais la voiture de Varhaug à Bryne. Ils m’ont demandé de trouver un endroit pour m’arrêter. J’ai réalisé que ce que nous craignions le plus était arrivé, raconte Irene Ueland à Stavanger Aftenblad.

Trouvé par les touristes

Ce sont d’autres touristes de la région qui ont retrouvé les deux femmes mortes. Une source raconte à MWN qu’un guide local a rencontré des touristes en pleurs qui ont raconté ce qu’ils avaient rencontré. Le guide a contacté la police locale à son tour.

Selon cette source, le vol ne peut quasiment être exclu en tant que motif, car aucun des deux biens des femmes n’est manquant.

Kripos a travaillé avec Interpol lundi et mardi avec la police marocaine pour clarifier les questions sur le cours des événements et s’il y a un besoin d’assistance de la police norvégienne.

Un policier norvégien attaché à l’ambassade de Norvège est déjà en place à Marrakech et assure la liaison entre les polices norvégienne et marocaine. L’ambassadeur de Norvège est également présent dans la ville.

Maren Ueland (28 ans) de Bryne, retrouvée morte dans les montagnes de l’Atlas au Maroc lundi. Photo: scanpix privé / NTB

Surpris

La mère de Louisa Vesterager Jespersen a déclaré au journal danois BT qu’elle avait demandé à sa fille de ne pas voyager en raison de la situation chaotique au Maroc.

Le ministère danois des Affaires étrangères a mis à jour ses conseils de voyage pour le Maroc après les décès et met désormais en garde contre la randonnée seule sans guide dans les zones de montagne. Le ministère norvégien des Affaires étrangères (UD) n’a pas changé ses conseils aux voyageurs, affirmant que la plupart des voyages au Maroc sont considérés comme sans problème, mais l’UD souligne que «des précautions doivent être prises».

– Tout le monde ici est très surpris et assez ému de ce qui s’est passé, le Norvégien Thor Arne Hauer, basé à Morrocon. Il organise des visites dans la zone où les femmes ont été retrouvées. Hauer souligne que le Maroc se porte bien sur la liste des destinations de voyage dangereuses pour les touristes.

La famille est en deuil profond

La famille de Maren Ueland, tuée au Maroc, est en deuil profond, explique l’avocat de la famille, Ragnar Falck Paulsen.

– Ils sont bien sûr en deuil profond. Mon rôle est de prendre soin de la mère et de la famille de Maren Ueland, dit Paulsen à NTB.

Il informe qu’il a été contacté par le conseiller Trygve Apeland à Time Municipality mardi après-midi. Le conseiller l’a informé qu’il avait appris que la mère d’Ueland le voulait comme son représentant légal dans l’affaire. Il a reçu la mission à 14 heures et a confirmé la mission au tribunal de district de Jæren plus tard dans la journée.

– J’ai parlé à la mère du défunt. Elle m’a demandé de parler des médias, de la police et du parquet pour qu’elle n’ait pas à le faire elle-même. Je la connais avant et elle est reconnaissante que je puisse accepter cette mission, déclare Paulsen.

– Elle essaie elle-même de prendre soin de ses autres enfants et de sa famille et se concentre là-dessus. Mon rôle dans cette affaire est d’essayer de la protéger, elle et sa famille. Je lui ai promis d’essayer d’obtenir des informations sur l’affaire à la fois auprès des médias et de la police et de la relayer, explique l’avocat.

Voir également:

Deux femmes retrouvées assassinées au Maroc

© NTB scanpix / #La Norvège aujourd’hui