Youth for Peace sur les meurtres au Maroc - 3

Youth for Peace sur les meurtres au Maroc

Norway.mw a reçu un communiqué de presse de Youth for Peace intitulé : « Déclaration de presse de Youth for Peace sur deux touristes scandinaves brutalement tués au Maroc et tués « par ISIS ».

Au nom des collègues de Youth for Peace et en mon nom personnel, nous souhaitons exprimer nos sincères condoléances et notre profonde sympathie à la famille et aux amis des deux filles qui ont été tragiquement tuées dans la région d’Imlil,

Qu’ils reposent en paix, que leurs familles trouvent ici l’expression de notre compassion et de notre solidarité,

Découvrez les Aurores Boréales

Les membres de Youth for Peace expriment leur plus profonde sympathie et leurs condoléances aux familles des victimes et au gouvernement de la Norvège et du Danemark.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Zakaria el Hamel a dit :

« Chez Youth for Peace, notre mission est encourager une nouvelle génération à défendre la paix et les droits de l’homme dans un monde arabe turbulent. Pourtant, la menace de l’extrémisme est toujours présente, comme en témoignent les plus de 2 000 Marocains qui, selon Interpol, ont été recrutés par le groupe État islamique (EI) pour combattre en Irak et en Syrie et les centaines d’autres qui ont rejoint l’EI en Libye.

Et c’est exactement pourquoi notre travail est si important pour le Maroc. Pendant près de deux décennies, j’ai [have] me suis consacré à créer une culture de tolérance et de compréhension en inculquant une prise de conscience et une appréciation des droits de l’homme. .

Neuf autres personnes ont été arrêtées au Maroc pour des liens avec les quatre premiers suspects du meurtre de deux étudiants universitaires scandinaves dans un coin reculé des montagnes de l’Atlas, ont annoncé les autorités.

Au total, 13 hommes ont été arrêtés après le meurtre des randonneuses danoises et norvégiennes. Les autorités marocaines traitent les meurtres comme un acte terroriste. Les corps des femmes ont été retrouvés lundi avec des coups de couteau au cou.

Le bureau central des enquêtes judiciaires du Maroc a déclaré que les neuf nouveaux suspects portaient des armes et des « matériaux suspects » utilisés dans la fabrication d’explosifs au moment de leur arrestation. Aucun autre détail n’était disponible.

Les restes de l’étudiante danoise Louisa Vesterager Jespersen, 24 ans, et de la Norvégienne Maren Ueland, 28 ans, ont été placés dans un avion qui a quitté Casablanca pour Copenhague vendredi. Les deux femmes avaient vécu dans le sud de la Norvège, où elles fréquentaient l’université.

Les autorités marocaines ont déclaré jeudi que les quatre premiers suspects arrêtés après le meurtre avaient prêté allégeance à l’État islamique.

Les corps des deux femmes ont été retrouvés lundi. Le couple avait planté sa tente dans une zone montagneuse isolée à deux heures de marche du village touristique d’Imlil. L’un d’eux avait été décapité, selon une source proche de l’enquête.

Imlil est un point de départ pour des randonnées et des excursions d’escalade du mont Toubkal, qui à 4 167 mètres est le plus haut sommet d’Afrique du Nord.

Des détectives enquêtent sur un lien avec l’extrémisme islamique après la diffusion d’une vidéo montrant les suspects prêtant allégeance à Isis, a déclaré le procureur de Rabat.

Les autorités s’efforcent également de déterminer l’authenticité d’une vidéo publiée sur les réseaux sociaux qui montrerait le meurtre de l’un des touristes, selon le procureur. « À ce stade, il n’y a aucune preuve tangible que la vidéo n’est pas authentique », a déclaré vendredi l’agence norvégienne d’enquêtes criminelles, Kripos.

Les quatre premiers suspects arrêtés ont été détenus à Marrakech, à une heure du lieu des meurtres. Younes Ouaziad, 27 ans, vivait avec ses parents dans le quartier d’Al-Azzouzia. Sa famille et ses voisins ont déclaré vendredi qu’ils étaient sous le choc.

« C’était un garçon sans aucune histoire, privé. Rien ne suggérait qu’il puisse faire quelque chose comme ça », a déclaré Abdelaati, 35 ans, un vendeur de légumes du quartier.

Les autorités danoises et norvégiennes ont condamné les meurtres. Le Premier ministre danois, Lars Løkke Rasmussen, a dénoncé ce qu’il a qualifié de « crime bestial ». La Première ministre norvégienne, Erna Solberg, a parlé d’une « attaque brutale et dénuée de sens contre des innocents ».

Un porte-parole du gouvernement marocain, Mustapha Khalfi, a qualifié les meurtres d' »acte terroriste » tandis que le Premier ministre, Saadeddine Othmani, a déclaré qu’il s’agissait d’un « coup de poignard dans le dos du Maroc et des Marocains ».

Le tourisme est une pierre angulaire de l’économie marocaine, représentant 10% du revenu national. Le pays est épargné par les attaques djihadistes depuis 2011, lorsqu’un attentat à la bombe contre un café de la place Jamaa El Fna à Marrakech a fait 17 morts, pour la plupart des touristes européens.

© NTB scanpix / #La Norvège aujourd’hui


Avis de non-responsabilité : le communiqué de presse ci-dessus est présenté « tel quel », à l’exception de modifications mineures apportées à la ponctuation et à la grammaire.