Plusieurs arrêtés pour excès de vitesse et conduite sous influence en 2018 - 3
Photo : Morten Holm / Norway.mw

Plusieurs ont été pris en flagrant délit d’excès de vitesse et de conduite sous influence en 2018 par rapport à l’année précédente. 101 000 automobilistes ont écopé d’amendes pour excès de vitesse, tandis que 9 649 ont été interpellés pour conduite en état d’ivresse.

Le nombre d’amendes pour excès de vitesse a augmenté de 20 % entre 2017 et 2018.

  • « C’est sérieux. Les limitations de vitesse sont fixées pour une raison, et tant de gens sont également assis au volant dans un état drogué, ce n’est pas voulu », a déclaré le chef de la police (UP), Runar Karlsen, à P4.

Au total, 5 500 conducteurs ont perdu leur permis sur place pour conduite imprudente. Le nombre d’infractions pour excès de vitesse enregistrées par les radars, dits ATK, était de 78 050.

  • « La conduite imprudente est l’une des raisons pour lesquelles nous avons encore trop de blessés graves et de morts dans la circulation », explique Karlsen.

Cependant, la police n’est pas surprise que plusieurs automobilistes aient été arrêtés par UP et aient dû baisser la vitre de la voiture l’année dernière.

  • « C’est attendu car nous avons renforcé nos efforts sur la vitesse avec plusieurs contrôles », précise le responsable d’UP.

Sur les 2 805 qui ont été surpris à conduire sous l’influence de UP, seuls 1 300 ont perdu leur permis de conduire.

  • C’est parce que de nombreuses personnes conduisent simplement sous l’influence sans permis de conduire. De plus, on attrape quelqu’un avec un faible taux d’alcool, c’est-à-dire en dessous de 0,5, où l’on ne perd pas immédiatement son permis de conduire, précise-t-il.

Au total, 9 649 conducteurs ont été signalés pour conduite sous l’influence de la drogue en 2018. Il s’agit d’une augmentation de 10 % par rapport à 2017.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui