Une femme traduite en justice, accusée d'avoir rejoint l'EIIL - 3

Un résident de Nordfordeid devant le tribunal, accusé d’avoir rejoint l’EIIL

Une femme vivant à Nordfjordeid à Sogn & Fjordane est accusée de participation au groupe terroriste islamique ISIL. Le procès contre la femme commence lundi devant le tribunal de district d’Oslo.

La femme de 31 ans est accusée d’avoir travaillé et soutenu l’EIIL (État islamique au Levant) et d’avoir tenté de se rendre en Syrie pour rejoindre le groupe. Selon les charges retenues contre elle, elle a participé à l’EIIL au cours de la période allant de juin 2016 à novembre 2017. Son procès devrait se terminer le 1er février.

Selon l’acte d’accusation, la femme a participé à des forums ouverts et fermés sur Internet, et elle a eu des contacts avec plusieurs personnes associées au groupe extrémiste en Syrie, en Grande-Bretagne et au Soudan.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

« Elle a participé au travail de développement et de diffusion de la propagande de l’EIIL, entre autres en corrigeant des textes de propagande, en envoyant des messages de propagande et des textes à contenu djihadiste violent à une personne affiliée à l’EIIL », écrit le procureur d’État norvégien Marit Formo dans l’acte d’accusation. . Elle est par ailleurs chargée d’établir des comptes d’utilisateurs fictifs sur divers réseaux sociaux.

Découvrez un magnifique Fjord

Intercepté

En octobre 2017, la femme a tenté de se rendre en Syrie pour rejoindre l’EIIL. Le voyage a commencé en Nordfjordeid. Elle a apporté les coordonnées de plusieurs personnes affiliées à l’EIIL. Elle a été arrêtée en Autriche alors qu’elle tentait de se rendre de Vienne à Istanbul. Elle a demandé l’asile en Autriche et y a été placée dans un foyer d’accueil. Le mois suivant, elle a quitté l’Autriche et s’est rendue en Italie, où elle a été arrêtée par les autorités italiennes puis emprisonnée. Elle est finalement rapatriée en Norvège le 5 décembre de la même année.

Dans l’accusation, il est indiqué que la femme a communiqué un contact entre une personne au Royaume-Uni et un soi-disant réseau de facilitation pour l’EIIL en Syrie en lien avec cette personne prévoyant de se rendre dans le pays pour rejoindre le groupe extrémiste. Cela s’est produit en février 2017. L’homme a été intercepté et arrêté à l’aéroport de Stanstead au nord de Londres alors qu’il tentait d’y embarquer dans un avion.

L’accusation comprend également un soutien financier à l’EIIL en transférant de l’argent à l’homme qui a été arrêté au Royaume-Uni et à un autre homme qui combattait pour l’EIIL en Syrie. Ce dernier avait l’intention d’épouser la femme à son arrivée. En outre, elle aurait transféré de l’argent à un participant de l’EIIL qui était alors resté au Soudan.


IS, Daish et ISIS sont d’autres acronymes souvent utilisés pour le groupe terroriste extrémiste État islamique (au Levant).

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui