Passeport norvégien, nationalité norvégiennePasseport norvégien. Photo: Médias Norway.mw

Les réfugiés désireux de devenir citoyens norvégiens

Statistics Norway confirme ce que la plupart prendraient pour acquis. Alors que les réfugiés, en particulier d’Asie et d’Afrique, changent de nationalité en norvégien, les travailleurs migrants européens conservent leur nationalité d’origine.

Au total, 70% des immigrants d’Asie qui sont arrivés en Norvège entre 1968 et 2017 ont obtenu la nationalité norvégienne entre 1977 et 2017, révèlent les chiffres de Statistics Norway (SSB). Surtout au milieu des années 90, il était très courant que les réfugiés d’Iran, du Vietnam et du Sri Lanka changent de citoyenneté.

Les réfugiés africains arrivent en deuxième position, 69% d’entre eux étant passés au petit livre rouge tant convoité comme preuve de nationalité. Parmi ceux-ci, les Somaliens représentaient 54% pendant la période 2003-2017. Dans les pays européens en dehors de l’UE / EEE, la proportion est de 56 pour cent.

Les travailleurs immigrés européens acquièrent également la nationalité norvégienne, mais dans une bien moindre mesure que les autres. Les chiffres de ce groupe pour la période 1990 à 2017 montrent que seuls 3% des ressortissants des pays de l’UE / EEE sont passés à la citoyenneté norvégienne.

Statistics Norway estime que cela est dû au fait qu’un bon nombre de ces derniers prévoient de retourner dans leur pays d’origine ou de déménager plus tard dans un autre pays de l’UE / EEE.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui
Flux RSS