La Norvège réagit aux informations sur l'action contre les homosexuels en Tchétchénie - 5
Ministre des Affaires étrangères, Ine Eriksen SøreideMinistre des Affaires étrangères, Ine Eriksen Søreide.Photo : Terje Bendiksby / NTB scanpix

La Norvège a récemment demandé l’ouverture d’enquêtes sur les informations faisant état de violences contre les homosexuels en République russe de Tchétchénie.

Les groupes concernés en Russie ont déclaré que des réactions internationales et des déclarations politiques sont nécessaires pour remédier à la situation selon la ministre des Affaires étrangères, Ine Eriksen Søreide, de Høyre (H).

« Des informations crédibles faisant état d’une nouvelle vague de persécutions et d’arrestations de personnes LGBT en Tchétchénie sont donc très préoccupantes », a-t-elle écrit dans une lettre au parlement.

En janvier 2017, selon des informations, plus de 100 hommes homosexuels ont été arrêtés et torturés dans la région majoritairement musulmane du sud de la Russie. Le 14 janvier de cette année, les réseaux russes pour les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres (personnes LGBT) ont signalé que deux hommes homosexuels ont été tués et 40 arrêtés dans un nouveau
Actions.

Selon Søreide, le 17 janvier, la Norvège a rejoint le conseil permanent de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE).

« Dans le courrier, la Russie a été invitée d’urgence à enquêter sur les nouvelles violations des droits de l’homme et à suivre les recommandations formulées dans le rapport du mécanisme de Moscou sur une enquête efficace et transparente sur les incidents », a déclaré le ministre des Affaires étrangères.

En novembre de l’année dernière, la Norvège a participé à l’activation du mécanisme dit de Moscou de l’OSCE, ce qui signifie qu’un examen par des experts des violations des droits de l’homme signalées en Tchétchénie serait mis en œuvre en 2017.

 »La Russie a choisi de ne pas coopérer à l’enquête », a écrit Søreide.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui